+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bca_343180 - PÉPIN II D'AQUITAINE Obole

PÉPIN II D AQUITAINE Obole TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 450.00 €
Type : Obole
Date : c. 845-848
Nom de l'atelier/ville : Aquitaine
Métal : argent
Diamètre : 16,5 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 0,63 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Cette obole est frappée sur un flan large et légèrement irrégulier. Exemplaire fendu recouvert d’une légère patine grise

Avers


Titulature avers : + + PIPPINVS E.
Description avers : Croix.
Traduction avers : (Pépin, roi).

Revers


Titulature revers : AQVI/TANIA.
Description revers : en deux lignes.
Traduction revers : (Aquitaine).

Commentaire


Obole variée avec deux P à PIPPINVS et REX sous la forme de E++.

Historique


PÉPIN II D'AQUITAINE

(839-852)

Pépin II d'Aquitaine (823-865) est le fils aîné de Pépin Ier (797-838) et le petit-fils de Louis le Pieux. Il succède à son père Pépin Ier, mort le 13 décembre 838, en s'emparant illégalement du trône et en prenant Toulouse en 843. Charles II le Chauve essaye de l'en déloger mais est obligé de reconnaître sa souveraineté sur l'Aquitaine en échange du serment de vassalité. En revanche, Pépin perd le comté de Poitiers. Les années suivantes ne sont qu'une suite ininterrompue de guerres et de trahisons. Toulouse et Poitiers sont pillées par les Normands. En 852, Pépin est livré à Charles le Chauve qui le fait enfermer à Saint-Médard de Soissons. Il s'en échappe et se révolte à nouveau contre son oncle. Les dix dernières années de sa vie, Pépin essaye vainement de reprendre possession de son royaume et meurt captif à Senlis en 865.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com