+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_240973 - NOTAIRES DU XIXe SIECLE Corps notarial (Henry-François d’Aguesseau)

NOTAIRES DU XIXe SIECLE Corps notarial (Henry-François d’Aguesseau) SUP
145.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Corps notarial (Henry-François d’Aguesseau)
Date : 1977
Métal : argent
Titre en millième : 950 ‰
Diamètre : 59,58 mm
Graveur : MAUVIEL Jacki (1935-)
Poids : 138,11 g.
Tranche : Lisse + 1977 + corne 1ARGENT
Poinçon : Corne (1880 -)
Commentaires sur l'état de conservation :
Présence de rayures. Aspect hétérogène
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : HENRY FRANCOIS D'AGUESSEAU. 1668/1751.
Description avers : Buste de H.F. d'Aguesseau de face, signé J. MAUVIEL.

Revers


Titulature revers : NOTARIAT FRANCAIS. CAISSE DES DEPOTS. .
Description revers : Gravé en deux lignes au centre : ME YVES BONNEL 1977.

Commentaire


Référencé dans le complément du "LEROUGE", paru dans la revue "LE GNOMON", bulletin n° 47, janvier 1986.

Historique


NOTAIRES DU XIXe SIECLE

La loi Le Chapelier du 17 juin 1791, qui dissout les corporations, donc les compagnies de notaires, puis la loi du 6 octobre 1791 suppriment les notaires royaux, apostoliques et seigneuriaux ainsi que la vénalité et l’hérédité de leurs offices. Toutefois, les auteurs de cette deuxième loi, reconnaissant la nécessité de l’authentification des actes et du devoir de conseil, instituent des notaires publics. Ainsi les notaires restent-ils en exercice en changeant de qualité. Cependant, après une décennie de tâtonnements législatifs, le Premier consul Bonaparte réorganise et modernise le notariat par la loi organique du 25 ventôse de l’an XI (16 mars 1803). Ce véritable « code du notariat » demeure encore aujourd’hui le texte de référence de la profession. Le notaire du XIXème siècle est une figure emblématique que l'on retrouve dans la littérature mais aussi à l'opéra. Une des figures les plus connues se trouve dans le troisième acte de l'opéra de Puccini, "Il Trittico", joué pour la première fois en 1918, et dont l'action se situe au XIXème siècle. L'air le plus célèbre est celui de Gianni Schicchi : « Si corre dal notaio !» (« Cours chez le notaire ! ») [http://www.youtube.com/watch?v=0OjuOxOCFVI]

.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com