+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_485555 - NORMANDIE (NOBLESSE ET VILLES DE...) Rosières de Canon, Mézidon et Vieux Fumé, médaille attribuée

NORMANDIE (NOBLESSE ET VILLES DE...) Rosières de Canon, Mézidon et Vieux Fumé, médaille attribuée TTB
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Rosières de Canon, Mézidon et Vieux Fumé, médaille attribuée
Date : n.d.
Métal : argent
Diamètre : 33 mm
Graveur : Nicolas Marie Gatteaux (1751-1832)
Poids : 14,41 g.
Tranche : festonnée
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Patine grise hétérogène. Traces de nettoyage dans les champs
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection C. Terisse

Avers


Titulature avers : MATERNUM PERTENTANT GAUDIA PECTUS ; À L'EXERGUE EN DEUX LIGNES : LA BONNE / MERE.
Description avers : Une mère assise à gauche, nourrissant un enfant. Devant elle, deux autres enfants debout. Derrière, un pélican nourrissant ses petits ; au-bas signature GA.
Traduction avers : (Ils comblent d'allégresse le cœur de leur mère).

Revers


Description revers : Initiales dans une couronne de deux branches de laurier.

Commentaire


Mézidon-Canon (canton du même nom) et Vieux Fumé (canton de Bretteville-sur-Laize) sont situés dans le Calvados. Cette série de jetons de rosières compte 18 numéros selon Feuardent qui s’est appuyé sur un article de M. de La Sicotière, Les rosières en Basse-Normandie. Les couronnes décernées concernent les “bonne fille”, “bonne mère”, “bon vieillard” et “bon chef de famille”. Dans l'esprit de la célébration des vertus, une vingtaine furent élus de 1775 à 1785. Cette fête est instituée en février 1775 par Jean-Baptiste Elie de Beaumont (1732 à Carentan-1786 à Paris), jurisconsulte et avocat, défenseur ardent des protestants et adversaire de l’intolérance religieuse, auteur de mémoires judiciaires (notamment sur l'affaire Calas) qui lui confèrent une réputation européenne et la reconnaissance de Voltaire et de son épouse Anne-Louise Morin-Dumesnil. Jean-Baptiste Elie de Beaumont est par ailleurs franc-maçon et membre de la célèbre loge des Neuf Sœurs et le père de Jean-Baptiste Armand Elie de Beaumont (1798-1874), une des grandes figures scientifiques de la géologie.

Historique


NORMANDIE (NOBLESSE ET VILLES DE...)

La Normandie couvre d'une part la région de Rouen ou haute Normandie autour de la vallée de la Seine et d'autre part la basse Normandie autour de Caen avec le Cotentin et le pays d'Auge. Habitée dès le paléolithique, la vallée de la Seine est une importante voie d'échanges et d'habitation, et est ensuite occupée par différents peuples celtiques comme les Calètes, les Véliocasses ou les Aulerques Éburovices. Romaine, elle passe ensuite dans le royaume de Syagrius avant d'être occupée par les Francs dès 486. Ravagée par les incursions des Normands, la région leur est reconnue par Charles le Simple. Les ducs de Normandie furent ensuite les alliés des premiers Capétiens et sont au XIe siècle à la tête d'un état parmi les plus riches et les mieux organisés administrativement d'Europe ce que montre par ailleurs l'expansion vers l'Italie du sud et l'Angleterre. Dans la monarchie française, la Normandie garde ses institutions, par exemple avec le maintien de l'Échiquier, ou son droit coutumier codifié dans le "Grand Coutumier". Profondément affectée lors des Guerres de religion, la Normandie voit ses derniers vestiges d'indépendance disparaitre au XVIIe siècle à la suite des révoltes des "Pieds-nus". L'industrie textile fut favorisée sous Colbert ce qui donna un nouvel essor économique à la Normandie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com