+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_015094 - NORD DE LA FRANCE (NOBLESSE ET VILLES DU...) Charles d'Orléans - Saint - Albin, archevêque de Cambrai 1726

NORD DE LA FRANCE (NOBLESSE ET VILLES DU...) Charles d Orléans - Saint - Albin, archevêque de Cambrai TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2009)
Prix : 380.00 €
Type : Charles d'Orléans - Saint - Albin, archevêque de Cambrai
Date : 1726
Métal : argent
Diamètre : 31 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 12,45 g.
Tranche : cannelée
Degré de rareté : R3
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CARD D G ARCH DVX CAM PAR FR 1726.
Description avers : Buste de Ch. d'Orléans-Saint-Albin.

Revers


Titulature revers : SACERDOS ET PRINCEPS.
Description revers : Armes de Ch. d'Orléans-Saint-Albin, avec ses attributs.
Traduction revers : Prêtre et duc.

Commentaire


On notera le poids particulièrement élevé du jeton de ce prince.
Charles de Saint-Albin, « bâtard fort bien fait » selon Saint-Simon[1], était le fils illégitime du Régent de France et d’une danseuse de l’opéra, Florence Perrin (v.1660-av.1716), elle-même fille d’un cabaretier. Bien que rejeté de la famille royale par Louis XIV (son père le reconnut pourtant en juillet 1706 et le légitima en 1722), il fut poussé vers une carrière ecclésiastique sans grand enthousiasme de la part de l’intéressé qui se trouvait davantage passionné par la théologie[2].
Abbé de Saint-Ouen de Rouen en février 1716[3], bientôt évêque de Rouen après avoir été ordonné prêtre à Saint-Cloud, le 20 septembre 1721, il fut nommé à l’évêché de Laon le 6 janvier 1721 et confirmé le 14 janvier 1722.
Saint-Albin fut fait duc et Pair de France le 26 avril 1722 et obtint, grâce à son père, l’archevêché de Cambrai, le 17 octobre 1723 (consécration le 20 décembre), titre que détenait le défunt Guillaume Dubois[6].

Sa grand-mère, la princesse Palatine, était très éprise de lui et dérogea ainsi au dédain que lui inspirait les bâtards de son beau-frère, Louis XIV[7]. Le 30 octobre 1721, elle confie ainsi son capitaine des gardes[8] : « Il m’est le plus cher puisque je le considère comme le plus sûr des bâtards de mon fils ; depuis l’enfance il s’est attaché à moi plus que les autres. Je voudrais bien que mon fils le légitime »[9]. Saint-Simon réunira Madame et son petit-fils en relatant les circonstances qui amenèrent la duchesse d’Orléans à assister à la soutenance de la thèse[10] du jeune abbé à la Sorbonne, le 16 février 1718 [11].
Ne pas manquer la suite de cette biographie extraordinaire avec extraits de Saint Simon à http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Saint-Albin .

Historique


NORD DE LA FRANCE (NOBLESSE ET VILLES DU...)

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com