Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v25_0702 - NAMNÈTES (Région de Nantes) Statère d'électrum à l'hippophore, à la grosse tête

NAMNÈTES (Région de Nantes) Statère d électrum à l hippophore, à la grosse tête TTB
MONNAIES 25 (2006)
Prix de départ : 950.00 €
Estimation : 1 600.00 €
lot invendu
Type : Statère d'électrum à l'hippophore, à la grosse tête
Date : c.80-50 AC.
Nom de l'atelier/ville : Nantes (44)
Métal : électrum
Diamètre : 22,2 mm
Axe des coins : 2 h.
Poids : 7,42 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan large et régulier, légèrement convexe au droit. Importante faiblesse de frappe au droit, devant le visage, et au revers sur l’hippophore
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Grosse tête à droite, entourée de cordons perlés terminés par de petites têtes coupées ; la chevelure stylisée avec un bâton.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Cheval androcéphale galopant à droite conduit par un aurige levant la main gauche et tenant les rênes de la droite ; entre les jambes du cheval, hippophore.

Commentaire


Les auteurs du Nouvel Atlas ont bien distingué les différentes variantes du monnayage namnète, selon le métal et les types de droits et de revers. Avec la ligne ondulée qui rejoint la main gauche (?) de l'aurige au bout de la jambe avant gauche du cheval, le revers est identique au n° 2181.

Historique


NAMNÈTES (Région de Nantes)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Peuple armoricain, les Namnètes étaient installés à l'embouchure de la Loire dont le cours les séparait des Pictons. Leur nom est conservé par celui de la cité de Nantes. Leur rôle maritime semble avoir été important et ils participèrent aux opérations contre les Romains en 56 avant J.-C. et soutinrent la flotte vénète. C'est chez les Vénètes que Strabon place le port de l'étain, Corbilo. César (BG. III, 9). Strabon (G. IV, 2, 1).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com