Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_359413 - MELDES (Région de Meaux) Bronze ROVECA, classe V

MELDES (Région de Meaux) Bronze ROVECA, classe V TB+/TB
120.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Bronze ROVECA, classe V
Date : c. 60-40 AC.
Métal : bronze
Diamètre : 18,5 mm
Axe des coins : 4 h.
Poids : 4,31 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan irrégulier avec des types assez mal venus mais de frappe molle. Patine sombre
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection R. Chevallier (1922-2015)

Avers


Titulature avers : ROVECA.
Description avers : Buste diadémé de Vénus à droite ; derrière sur son épaule, petit Cupidon tenant une couronne ; légende devant le visage.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Cheval libre à droite, une rouelle au-dessus et un annelet pointé au-dessous ; trois annelets pointés entre les jambes avant ; ligne d'exergue perlée avec un ornement trifide au-dessous.

Commentaire


Au droit, la légende ROVECA est bien lisible. Le petit Cupidon qui tient la couronne est à peine visible, en bord de flan, mais la couronne est bien nette derrière la nuque.

Historique


MELDES (Région de Meaux)

(Ier siècle avant J.-C.)

Les Meldes ne sont cités qu'une seule fois dans l'œuvre de César. Ce petit peuple habitait entre la Seine et la Marne dans la plaine de la Brie avec Meaux pour capitale. Les Meldes se sont émancipés tardivement de la tutelle des Suessions et des Rèmes au moment de la Guerre des Gaules. Devenus indépendants en 57 avant J.-C., les Meldes choisirent de s'allier aux Romains. César fit construire soixante navires chez les Meldes, en 55 avant J.-C., pour l'expédition de Bretagne. César (BG. V, 5).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x