Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_289655 - MAXIMIEN HERCULE Aurelianus

MAXIMIEN HERCULE Aurelianus TTB+
450.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Aurelianus
Date : 1er mars - 20 novembre
Date : 293
Nom de l'atelier/ville : Lyon
Métal : billon
Titre en millième : 50 ‰
Diamètre : 22,50 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,45 g.
Degré de rareté : R3
Officine : 4e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan ovale, parfaitement centré des deux côtés. Portrait tout à fait extraordinaire avec un usure superficielle. Faiblesse de frappe sur la cuirasse et le bouclier. Revers de joli style, mais légèrement taché à la frappe un peu brouillée. Patine gris métallique avec des reflets marron glacé. Conserve une partie de son brillant de frappe
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de MONNAIES 41, n° 1104

Avers


Titulature avers : IMP MAXIMIANVS AVG.
Description avers : Buste radié, casqué et cuirassé de Maximien Hercule à gauche, vu de trois quarts en avant, tenant une haste de la main droite et un bouclier de la gauche (E1).
Traduction avers : “Imperator Maximianus Augustus”, (L’empereur Maximien auguste).

Revers


Titulature revers : PAX - A-VGG/ -|-// .
Description revers : Minerve casquée et drapée debout à gauche, tenant un rameau d'olivier de la main droite et une haste de la main gauche, appuyée sur son bouclier.
Légende revers : D.
Traduction revers : “Pax Augustorum”, (La Paix des augustes).

Commentaire


Poids léger. Avec l’intégralité de son argenture superficielle. Il est parfois difficile de distinguer le buste E et le buste E1 qui se différencient par un sceptre pour le premier et une haste sur l’épaule pour le second. Casque festonné et décoré. Couvre nuque orné d’une croisette globulée en cœur et cantonnée de quatre globules. Cuirasse cloutée. Bouclier avec la bordure décorée et Umbo central. Nous n’avons pas relevé de liaison de coin de droit pour ce type de buste qui est l’un des plus rares du monnayage lyonnais. Mais le plus fantastique, c’est la découverte de la quatrième officine pour la dixième émission pour laquelle n’était recensée que les trois premières officines (lettres grecques, alpha, bêta et gamma). Avec le delta à l’exergue, c’est peut-être l’une des plus grandes découvertes pour le monnayage lyonnais des vingt dernières années. Ce type manque à tous les ouvrages et semble complètement inédit et non publié. Sera intégré dans le Supplément III du Bastien après le numéro 520.

Historique


MAXIMIEN HERCULE

(10/12/285-02/310) Marcus Aurelius Valerius Maximianus

Auguste I (1/04/286-1/05/305)

Maximien est né à Sirmium vers 250. Il a "le front bas, la figure ridée, le nez en trompette, le menton et le cou épais, la barbe hirsute" d'après "Les empereurs romains", op. cit., p. 119. Cette description ne ressemble pas tellement aux portraits des argentei qui sont stéréotypés et pas forcément reconnaissables. Il est choisi par Dioclétien pour le seconder. Il est d'abord césar, puis auguste à partir d'avril 286, et c'est la fondation de la Dyarchie. Maximien s'installe à Trèves et doit lutter contre les invasions barbares et l'usurpation de Carausius en Bretagne. En 293, à la création de la Tétrarchie, il est secondé par Constance Chlore. Dioclétien oblige Maximien à abdiquer le 1er mai 305. Il accepte mal la retraite et va soutenir son fils Maxence quand celui-ci s'empare de Rome le 28 octobre 306. Il reprend du service comme auguste en 307 et aide Constantin à qui il donne sa fille Fausta en mariage. Maximien est obligé d'abdiquer à la conférence de Carnuntum le 11 novembre 308. Une dernière fois, il reprend la pourpre au début 310 à Marseille avant de se suicider ou d'être assassiné.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x