VOTRE SITE CGB.FR CONTINUE À VOUS LIVRER !
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v27_0291 - MAXIMIEN HERCULE Aurelianus

MAXIMIEN HERCULE Aurelianus  SPL
MONNAIES 27 (2006)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 450.00 €
Prix réalisé : 525.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 806.00 €
Type : Aurelianus
Date : 294
Nom de l'atelier/ville : Lyon
Métal : billon
Titre en millième : 50 ‰
Diamètre : 24,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 6,88 g.
Degré de rareté : R2
Officine : 1re
Emission : 12e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan mince. Beau portrait, mais frappé avec un coin rouillé. Frappe un peu molle au revers. Patine grise avec des reflets rougeâtres. Infime concrétion verdâtre au revers dans le champ. Aurelianus ayant conservé une partie de son brillant de frappe au droit
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : MAXIMIANVS. P. F. AVG.
Description avers : Buste radié et cuirassé de Maximien Hercule à droite, avec pan de paludamentum, vu de trois quarts en avant (B01).
Traduction avers : “Maximianus Pius Felix Augustus”, (Maximien pieux heureux auguste).

Revers


Titulature revers : SALVS - A-VGG/ -|-// A.
Description revers : Salus (la Santé) debout à droite, tenant une patère de la main gauche et nourrissant un serpent qu'elle tient de la main droite.
Traduction revers : “Salus Augustorum”, (La Santé des augustes).

Commentaire


Avec une argenture superficielle. Poids “exceptionnellement” lourd. Comme le fait remarquer Daniel Compas : “cet exemplaire est le plus lourd des aureliani de Lyon répertoriés. Aucun exemplaire n’atteint ce poids dans le corpus de Bastien, ni dans les trésors récemment étudiés”. Les aureliani les plus lourds connus actuellement appartiennent à la cinquième émission (5,87 g) et à la septième émission (5,73 g). Cet aurelianus est à la fois un modèle et un “étalon”. Mêmes coins que l’exemplaire de la collection de Pierre Bastien, Bastien n° 626c, pl. XLIV. C’est réellement une pièce de musée, un “abschlag” comme les nomment parfois les allemands. C’est le septième exemplaire recensé, le plus lourd de la série lyonnaise. Prendra le numéro 626d dans le Supplément III de Bastien.

Historique


MAXIMIEN HERCULE

(10/12/285-02/310) Marcus Aurelius Valerius Maximianus

Auguste I (1/04/286-1/05/305)

Maximien est né à Sirmium vers 250. Il a "le front bas, la figure ridée, le nez en trompette, le menton et le cou épais, la barbe hirsute" d'après "Les empereurs romains", op. cit., p. 119. Cette description ne ressemble pas tellement aux portraits des argentei qui sont stéréotypés et pas forcément reconnaissables. Il est choisi par Dioclétien pour le seconder. Il est d'abord césar, puis auguste à partir d'avril 286, et c'est la fondation de la Dyarchie. Maximien s'installe à Trèves et doit lutter contre les invasions barbares et l'usurpation de Carausius en Bretagne. En 293, à la création de la Tétrarchie, il est secondé par Constance Chlore. Dioclétien oblige Maximien à abdiquer le 1er mai 305. Il accepte mal la retraite et va soutenir son fils Maxence quand celui-ci s'empare de Rome le 28 octobre 306. Il reprend du service comme auguste en 307 et aide Constantin à qui il donne sa fille Fausta en mariage. Maximien est obligé d'abdiquer à la conférence de Carnuntum le 11 novembre 308. Une dernière fois, il reprend la pourpre au début 310 à Marseille avant de se suicider ou d'être assassiné.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com