+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v38_1690 - MARSEILLE (MASSILIA) Denier, patrice Metranus

MARSEILLE (MASSILIA) Denier, patrice Metranus TTB
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 450.00 €
lot invendu
Type : Denier, patrice Metranus
Date : c. 716-732
Nom de l'atelier/ville : MARSEILLE
Métal : argent
Diamètre : 10,5 mm
Axe des coins : 8 h.
Poids : 1,06 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Beau petit denier, frappé sur un flan court et irrégulier mais avec les types de droit et de revers complets. Patine grise avec des nuances verdâtres résultant d'une conservation en classeur plastique
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Buste à droite, une croisette devant le visage.

Revers


Description revers : Monogramme MNE dans un listel.

Commentaire


Cet exemplaire correspond exactement au n° 80 du catalogue du Trésor de Nice-Cimiez. Le monogramme du revers a parfois été interprété comme étant une dégénérescence du monogramme RNS des triens appartenant au Rouergue ; il n’en est rien et Arnold Morel Fatio revendiquait fermement à Nemfidius les deniers de ce type.
Concernant le denier n° 222 du Musée de Lyon, J. Lafaurie précisait que “A. Carpentin - Marseille. Monnaies de patrices, RN. 1864, p. 118-130 a proposé [l’attribution à Metranus] qui à tort, n’a pas été maintenue par Prou ni Belfort. Les monogrammes de Nemfidius montrent l’extrême simplification de ses monogrammes de NENF à N. Metranus est l’avant dernier patrice de Provence précédant Abbon”.
Pour Jean Lafaurie, la fabrication des monnaies d'argent commence vers 675, date de l'assassinat de Childéric II. Ces fabrications continuent jusqu'à l'avènement de Pépin le Bref en 751. La plupart de ces monnaies nous sont connues grâce à l'inventaire de Morel-Fatio du Trésor de Nice-Cimiez et à la publication de Chabouillet en 1890. Le trésor qui fut découvert en 1851 contenait 2.294 deniers d'argent dont 1.500 pièces de Marseille d'après Grierson. Le trésor aurait été enfoui entre 730 et 740.
Selon Wikipédia, Metranus “n’est mentionné que dans un protocole rédigé à Digne en 780 contenu dans le cartulaire de Saint-Victor et sur des deniers d’argent, connus pour la plupart grâce au trésor de Nice-Cimiez découvert en 1851. Le protocole nous indique une liste de cinq patrices provençaux : Ansedertus, Nemfidius, Antenor, Metranus et Abbon. Metranus aurait ainsi succédé à Antenor dont on sait qu’il s’est opposé autour des années 714-716 à Pépin de Herstal puis à Charles Martel, et aurait précédé le patrice Abbon, nommé patrice au plus tôt en 732 et décédé probablement en 739 date de son testament”.

Historique


MARSEILLE (MASSILIA)

(VIIe - VIIIe siècle)

Childéric II abolit la frappe de l'or en Gaule au profit d'un monnayage d'argent. L'atelier de Marseille a frappé des monnaies d'argent après l'assassinat de Childéric II en 675 et probablement jusqu'au début du règne de Pépin le Bref. L'atelier eu une production importante dont le seul trésor de Nice-Cimiez a livré une grande variété de types. Cinq patrices se succédèrent à la tête de la ville, Ansedertus, Nemfidius, Antenor, Metranus et Abbon. En 736, la Provence fut rattachée au royaume de France et Charles Martel mit fin au patriciat. Aucune production de cuivre à Marseille ne semble attestée. Faute de texte, les dates de ces patrices ne sont pas connues.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com