+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_1398 - MAGNENCE Maiorina, (MB, Æ 2)

MAGNENCE Maiorina, (MB, Æ 2) SUP/TTB+
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 125.00 €
Estimation : 200.00 €
lot invendu
Type : Maiorina, (MB, Æ 2)
Date : Février - Mai
Date : 350
Nom de l'atelier/ville : Lyonnaise, Lyon
Métal : cuivre
Diamètre : 23 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 4,88 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 1re
Emission : 4e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan bien centré des deux côtés, mais court sur la légende de revers. Portrait magnifique. Petite faiblesse de frappe sur la tête de l’empereur au revers. Jolie patine vert foncé
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : D N MAGNEN-TIVS P F AVG.
Description avers : Buste diadémé, drapé et cuirassé de Magnence à droite vu de trois quarts en avant (A'c) ; diadème perlé et gemmé.
Traduction avers : “Dominus Noster Magnentius Pius Felix Augustus”, (Notre seigneur Magnence pieux heureux auguste).

Revers


Titulature revers : FELICITAS - REIPVBLICE/ -|-// RPLG.
Description revers : L'empereur debout à gauche, tête nue, vêtu militairement, tenant de la main droite un globe nicéphore et de la main gauche, le labarum chrismé.
Traduction revers : “Felicitas Rei Publicæ”, (Le Bonheur de la République).

Commentaire


Rubans de type 3 aux extrémités bouletées. Ptéryges invisibles sous le paludamentum. Cet exemplaire présente la particularité d’avoir un diadème composite où un cabochon carré se trouve entre deux cabochons ronds fermés.

Historique


MAGNENCE

(18/01/350-10/08/353) Flavius Magnus Magnentius

Magnence est proclamé le 18 janvier 350, grâce à sa rapidité et à une activité diplomatique importante qui lui a permis de s'emparer de la Bretagne, de la Gaule, de l'Italie et d'une partie des Balkans ; mais il ne réussit pas à se faire reconnaître par Constance II. Magnence essuie une sévère défaite à Mursa en septembre 351. Obligé de battre en retraite, il perd l'Italie l'année suivante avant de voir la Gaule envahie par les généraux de Constance. Battu au Mont Séleucus près de Gap, il se suicida à Lyon le 10 août 353.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com