+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

Live auction - bpv_373619 - MACRIN Tétradrachme syro-phénicien

MACRIN Tétradrachme syro-phénicien FDC
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 18% TTC de frais de participation à la vente.
Estimation : 950 €
Prix : pas d'offre
Offre maximum : pas d'offre
Fin de la vente : 15 décembre 2015 14:42:03
Type : Tétradrachme syro-phénicien
Date : 217-218
Nom de l'atelier/ville : Carrhae, Mésopotamie
Métal : billon
Diamètre : 25,5 mm
Axe des coins : 5 h.
Poids : 12,96 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type monétaire sur un petit flan ovale court sur la légende de droit. Portrait de toute beauté. Revers de haut relief, finement détaillé. Patine grise de collection ancienne avec des reflets dorés. Conserve l’intégralité de son brillant de frappe et de son coupant d’origine
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection d’Abdo Ayoub

Avers


Description avers : Tête radiée de Macrin à droite, vu de trois-quarts en arrière, un ruban de la couronne radiée descendant sur l’épaule, deux points sous le buste.
Légende avers : [AUT K]. M. OP. SE. MAKRINOS SEB, (Autokratoros Kaisaros Markos Opellios Seuhros Makrinos Sebastos).
Traduction avers : (L’empereur césar Marc Opel Sévère Macrin auguste).

Revers


Description revers : Aigle debout à gauche, les ailes déployées, la tête et la queue tournées à droite, tenant dans son bec une couronne feuillée ; une étoile flamboyante dans le champ à gauche de la tête de l’aigle ; un croissant pointe en l’air entre les pattes, trois points à l’exergue.
Légende revers : DHMARC. EX -UPATOS., (Dhmarrcikhs Eq Ousias Upatos).
Traduction revers : (Revêtu de la puissance tribunitienne consul).

Commentaire


Le Prieur 834 se différencie du Prieur 833 simplement par la présence d’un B final dans la légende de droit. Comme pour le 833, ce type a été scindé depuis la parution du Prieur et les exemplaires avec une étoile à huit rais bouletés dans le champ du revers sont maintenant classés sous la référence 834A.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, cinq exemplaires sont maintenant répertoriés dont aucun en musée.

Historique


MACRIN

(11/04/217-8/06/218)

Macrin est né en 164 à Cherchell en Maurétanie. Ce n'est pas un sénateur, mais un chevalier, d'origine indigène (maure). Il était procurateur de la "res privata" (caisse privée de l'empereur) de Caracalla puis préfet du Prétoire à partir de 212. Après l'assassinat de Caracalla le 8 avril 217, il est acclamé empereur le 11 avril. Il ne viendra jamais à Rome et reste à Antioche. Il fait diviniser Caracalla, mais exile Julia Domna qui se laisse mourir. Il prend le titre de Severus pour se rallier les partisans de la famille sévérienne et donne le prænomen d'Antoninus à son fils, Diaduménien, qui est promu césar. En essayant de se concilier tout le monde, il heurte l'armée qui regrette Caracalla. Des soldats, cantonnés à Émèse, proclament Élagabal le 16 mai 218. Vaincu en juin, Macrin s'enfuit. Apprenant la mort de Diaduménien, il tente de se suicider en se jetant de son char et est achevé par ses propres soldats.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com