+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_014479 - LORRAINE - NOBLESSE ET VILLES CATHERINE DE LORRAINE 1578

LORRAINE - NOBLESSE ET VILLES CATHERINE DE LORRAINE TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2010)
Prix : 75.00 €
Type : CATHERINE DE LORRAINE
Date : 1578
Métal : cuivre
Diamètre : 27 mm
Axe des coins : 3 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CATHERINE DE LORRAINE.
Description avers : Ecu losangé, parti Montpensier.

Revers


Titulature revers : VIRTVTE FAMA PARATVR.
Description revers : Quatre C croisés. Au bas : 1578.
Traduction revers : Elle a acquis sa renommée par sa vertu.

Commentaire


Catherine-Marie de Lorraine (1552-1596) est la fille de François de Guise et d'Anne d'Este.
Catherine est mariée très jeune au prince Louis de Bourbon, duc de Montpensier. Son mari est un homme assez agé et a déjà eu plusieurs enfants d'un précédent mariage. Catherine n'aima donc pas vraiment son époux. Elle n'aura pas d'enfants de cette union. Très tôt veuve, elle ne se remaria jamais.
Celle qu'on appelle la duchesse de Montpensier n'a pas un caractère facile. Méchante et irrévérencieuse, elle a pris en haine le roi Henri III qu'elle diffame à la cour. Par ailleurs, Henri III se permet des railleries sur ses défauts physiques: elle boîtait légèrement et sur ses intrigues amoureuses. Elle est le soutien le plus solide à Paris, de son frère le duc de Guise, durant la dernière guerre de Religion. Les relations ambiguës qu'elle entretient avec les curés de Paris lui permettent de diffuser, via leurs prédications, la propagande du duc. Catherine ne cache vraiment pas les ambitions de sa famille, les Guise. Méprisant complètement le roi, elle a juré sa perte.
La journée des barricades, le 12 mai 1588 qui marque la victoire à Paris des Guise, est pour la duchesse de Montpensier une victoire personnelle. Elle se considére désormais comme la reine de Paris et porte à sa ceinture la paire de ciseaux avec laquelle elle veut tonsurer le roi et l'enfermer dans un couvent. L'assassinat du duc de Guise, par celui-ci huit mois plus tard, accroît davantage la haine et le fanatisme de la duchesse à l'encontre d'Henri III.
Après l'assassinat de celui-ci, le 1er août 1589, Catherine se vanta d'être à l'origine de l'attentat. Débarrassée de son pire ennemi, elle déverse alors sa haine sur Henri IV. Durant les terribles guerres et sièges qui menacent la ville de Paris de 1589 à 1594, elle soutient son frère le duc de Mayenne. Elle espérait voir celui-ci devenir roi et appuya en vain sa candidature lors de l'élection d'un nouveau roi aux états généraux de 1593.
La duchesse de Montpensier dut accepter sa défaite lors de l'entrée d'Henri IV à Paris en 1594. Malgré les supplications de la veuve d'Henri III, Louise de Lorraine, le roi n'exerca aucune représaille à son encontre. La duchesse de Montpensier mourut deux ans plus tard, et ce, au grand soulagement du roi, car elle continuait ses intrigues.
Sa biographie et son portrait à http://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_de_Guise,_duchesse_de_Montpensier .

Historique


LORRAINE : NOBLESSE ET VILLES

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com