+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

Live auction - bfe_698793 - LORRAINE - DUCHÉ DE LORRAINE - ANTOINE Tallar, thaler ou grand écu

LORRAINE - DUCHÉ DE LORRAINE - ANTOINE Tallar, thaler ou grand écu TTB+
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 12% TTC de frais de participation à la vente.
live-auctionDébut de la phase live :
2021/12/07 14:00:00
bfe_698793
1052
Vous devez vous connecter pour miser
Cliquez ici pour vous connecter
Type : Tallar, thaler ou grand écu
Date : n.d.
Nom de l'atelier/ville : Nancy
Métal : argent
Diamètre : 46 mm
Axe des coins : 2 h.
Poids : 30,43 g.
Degré de rareté : UNIQUE
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce tallar est frappé sur un flan très large et régulier présentant de petits chocs sur la tranche et sur la joue du roi. Trou à 10 heures au revers se retrouvant à 12 heures au droit. Exemplaire recouvert d’une jolie patine grise de médaillier
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire est celui publié par Michel Dhénin et Paul Feugier Un thaler inédit du duc Antoine de Lorraine (1508-1544), 103e congrès national des Sociétés savantes, Nancy-Metz, 1978, archéologie, p.91-96

Avers


Titulature avers : + ANTHONIVS: D: G: LOTHOZ: ET: BARI: DVX, (PONCTUATION PAR DEUX CROIX SUPERPOSÉES OU PAR SIMPLE CROIX).
Description avers : Buste cuirassé et couronné du duc à gauche, brandissant une épée de sa main droite.
Traduction avers : (Antoine, duc de Calabre, de Lorraine et de Bar).

Revers


Description revers : Écu aux trois alérions sommé d’une couronne ducale, entouré de huit écus de Hongrie, Sicile, Jérusalem, Aragon, d’Anjou, de Bar, de Lorraine et de Blamont. Six écus sont couronnés, ceux de Lorraine et de Blamont ne le sont pas.

Commentaire


Monnaie présumée unique avec à 7 heures au revers l’écu aux armes de Lorraine à la place de l’habituel écu de Vaudémont. Le docteur Feugier et Michel Dhénin ont consacré une étude à ces monnaies spectaculaires en notant des poids compris entre 28 et 31 grammes, correspondant au poids théorique du tallar fixé à 28,79 grammes. Il existe des exemplaires de poids plus lourds (38,7, 48,7 et 54 grammes). Ceux-ci sont considérés par Dominique Flon comme des médailles ou des piéforts. Enfin, trois exemplaires en or de cette prestigieuse monnaie sont recensés par Dominique Flon. Cet exemplaire a été frappé avec le même coin qu’un exemplaire du Cabinet des médailles sur lequel les armes de Vaudemont ont été retouchés. Tous les exemplaires connus semble issus du même coin de droit (cf. étude M. Dhénin et P. Feugier).

Historique


LORRAINE - DUCHÉ DE LORRAINE - ANTOINE

(1508-1544)

Antoine (1489-1544) est le fils de René II et de Philippa de Gueldre ; il succéda à son père en 1508. Il avait été élevé à la Cour de France auprès de Louis XII et fut armé chevalier à la bataille d'Agnadel en 1509. Ami de François Ier, il épousa Renée de Bourbon en 1515 et s'illustra à la bataille de Marignan. En 1517, le Roi de France fut parrain de son fils aîné François. Entre Charles Quint qui venait d'être élu empereur en 1521 et François Ier, Antoine garda toujours une stricte neutralité. Plusieurs fois, le duc de Lorraine dut combattre les troupes des calvinistes allemands. Il favorisa la trêve de Fère qui devait durer dix ans (1538-1548) et mourut en 1544.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com