Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bfe_320218 - LORRAINE - DUCHÉ DE BAR - ROBERT Blanc

LORRAINE - DUCHÉ DE BAR - ROBERT Blanc B+
420.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Blanc
Date : n.d.
Métal : billon
Diamètre : 25 mm
Axe des coins : 7 h.
Poids : 1,62 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce blanc est frappé sur un flan irrégulier et voilé. Exemplaire présentant des faiblesses de frappe au niveau des légendes et ayant été nettoyé. Surface légèrement granuleuse
Référence ouvrage :
Pedigree :
Exemplaire provenant de MONNAIES 52, n° 945

Avers


Titulature avers : DEI: GRACIA.
Description avers : K couronné entre deux lis. La légende est contenue dans une bordure de douze lis inscrits dans des oves.
Traduction avers : (Robert, duc).

Revers


Titulature revers : + BARRENSIS: DVX ; LÉGENDE : + [BNDICTV:] SIT: N[...]E: DNI: [...]IHV: XPI.
Description revers : Croix.
Traduction revers : (Duché de Bar).

Historique


LORRAINE - DUCHÉ DE BAR - ROBERT

(22/08/1354-12/04/1411)

Robert (1344-1411) est le second fils d'Henri IV de Bar (1336-1344) et de Yolande de Flandre. Yolande est régente pour Édouard II (1344-1352) jusqu'en 1348/9. Après la mort d'Édouard II, Robert lui succède, sous la régence de sa mère jusqu'en 1354 ou 1355. D'abord comte de 1352 à 1354, puis duc, car le comté est élevé en duché le 17 octobre 1354, Robert est aussi marquis de Pont-à-Mousson à partir de 1354. Robert épousa en 1364 Marie de France (1344-1404), fille de Jean-le-Bon et de Judith de Bavière, ce qui n'empêcha pas le duc de continuer à imiter le monnayage de son beau-père. Le duc de Bar, comme ses prédécesseurs, lutta contre le duc de Lorraine et l'évêque de Metz. Fait prisonnier en 1368, il dut s'acquitter d'une rançon de 140.000 florins d'or. En 1399, Robert donna le marquisat de Pont-à-Mousson à son fils Édouard qui lui succéda sous le nom d'Édouard III (1411-1415). Près d'un million de pièces furent frappées entre le 20 février 1371 et le 23 décembre 1372 dont très peu d'exemplaires nous sont parvenus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x