Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_400193 - LINGONS (Région de Langres) Potin OYINDIA à la tête janiforme - à gauche

LINGONS (Région de Langres) Potin OYINDIA à la tête janiforme - à gauche TTB
200.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Potin OYINDIA à la tête janiforme - à gauche
Date : c. 80-50 AC.
Métal : potin
Diamètre : 15,5 mm
Poids : 3,14 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Beau potin assez fortement stylisé, sur un flan régulier avec des types complets et les cassures des penons de coulée. Patine sombre
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Deux visages en tête-bêche à gauche, de part et d’autre d’un bandeau vertical.

Revers


Titulature revers : OYIN/DIA.
Description revers : Sanglier enseigne à gauche surmontant la légende.

Commentaire


L'épigraphie du revers est très variée sur ces potins ; d'une légende OYINDIA complètement lisible à un dessin géométrique sans aucune lecture possible.
Cet exemplaire présente non seulement une très belle épigraphie au revers, mais le droit a la rare particularité d’avoir des têtes orientées à gauche ! Les potins de cette série avec la tête à gauche sont exceptionnels.

Historique


LINGONS (Région de Langres)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Le territoire des Lingons était très vaste, à cheval sur l'actuel département de la Haute-Marne et sur une partie de la Côte d'Or, de l'Yonne et de l'Aube. Leur capitale était située à Langres. Ils étaient entourés par les Séquanes, les Mandubiens, les Leuques, les Rèmes, les Suessions, les Sénons et les Éduens. C'était l'une des plus grandes civitas de la Gaule. Langres, qui a conservé leur nom, semble avoir été l'un de leurs oppida. Alliés des Romains, ils ne participèrent pas à la Guerre. Les Helvètes, lors de leur retraite après la défaite de Bibracte, traversèrent le territoire lingon. Et en 52 avant J.-C., ils n'envoyèrent pas d'émissaires, ne s'associèrent pas à la révolte et ne participèrent pas à l'armée de secours envoyée à Vercingétorix. En revanche, en 51 avant J.-C., ils fournirent un contingent de cavalerie aux Romains afin de combattre les Bellovaques et les Belges. Ils restèrent donc fidèles à l'alliance romaine. Ils sont cités plusieurs fois dans les Commentaires de César. César (BG. I, 26, 40 ; IV, 10 ; VI, 44 ; VII, 9, 63, 66 ; VIII, 11). Kruta : 21 111, 184, 187, 201, 251.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x