+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v43_0954 - LICINIUS II Centenionalis ou nummus

LICINIUS II Centenionalis ou nummus FDC
MONNAIES 43 (2010)
Prix de départ : 175.00 €
Estimation : 250.00 €
lot invendu
Type : Centenionalis ou nummus
Date : 320
Nom de l'atelier/ville : Macédoine, Thessalonique
Métal : cuivre
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 2,95 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 1re
Emission : 7e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type de monnayage sur un flan large, parfaitement centré avec les grènetis complets. Portrait de toute beauté. Revers de très beau style où tous les détails sont visibles. Magnifique patine gris métallique avec des reflets dorés. Conserve l’intégralité de son brillant de frappe et de son coupant d’origine
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LICINIVS IVN NOB CAES.
Description avers : Buste de Licinius II lauré, drapé et cuirassé à gauche, vu de trois quarts en avant (B*1).
Traduction avers : “Licinius Iunior Nobilissimus Cæsar”, (Licinius jeune très noble césar).

Revers


Titulature revers : VIRTVS - EXERCIT/ S|F//.TS.A..
Description revers : Étendard sur lequel est inscrit VOT // XX, entre deux captifs assis les mains liées dans le dos ; le captif de gauche est assis à gauche et regarde devant lui ; le captif de droite est assis à droite et regarde derrière lui.
Traduction revers : “Virtus Exercitus/ Votis vicennalibus”, (La Virilité de l'armée).

Commentaire


Poids léger. Avec l’intégralité de son argenture superficielle. Rubans de type 3 aux extrémités bouletées. Ptéryges fines sous le paludamentum, visibles des deux côtés.

Historique


LICINIUS II

(1/04/317-09/324) Flavius Valerius Constantinus Licinianus Licinius

César (317-324)

Licinius II, le fils de Licinius Ier et de Constantia, donc neveu de Constantin Ier, fut élevé au césarat le 1er mars 317 en même temps que ses cousins Crispus et Constantin II. Après la défaite de son père en 324, il eut la vie sauve, mais fut étouffé deux ans plus tard.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com