+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

ll29 - Licinius et Constantin - Vingt-trois études de numismatique et d'histoire (1978-2019) DOYEN Jean-Marc

Licinius et Constantin - Vingt-trois études de numismatique et d histoire (1978-2019) DOYEN Jean-Marc
18.50 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Auteur : DOYEN Jean-Marc
Editeur : Librairie Archaion
Langue : Français
Caractéristiques : Bruxelles 2019, broché, (21,5 x 28 cm), 181 pages
Poids : 673 g.

Commentaire


Frères ennemis liés par un destin commun qui leur fut imposé par une Tétrarchie
en pleine déliquescence, Flavius Valerius Aurelius Constantinus, césar d’abord
(306-307) puis auguste (307-337) et Flavius Galerius Valerius Licinianus Licinius
(308-324) furent contraints de s’entendre et de collaborer afin de gérer un Empire
en mutation.
Après une décennie d’incessantes disputes, leurs armées s’affrontèrent finalement
en 324 ; les batailles d’Andrinople (3 juillet) et de Chrysopolis (18 septembre)
furent fatales à Licinius, laissant Constantin seul maître de l’Empire.
Mais de 308 à 324, les deux augustes se querellèrent régulièrement en tentant
de placer en ordre utile de succession leurs enfants respectifs : Licinius junior
d’une part, et d’autre part les nombreux fils et neveux de Constantin ? Crispus,
Constantin II, Constance II, Constant, Dalmatius et Hannibalianus, éliminés les
uns après les autres. La logique veut que ce soit le plus cruel des descendants de
Constantin, Constance II, qui ait survécu.
Les années 307-324 sont captivantes à plus d’un titre. À la monotonie du
monnayage des différentes Tétrarchies succède un renouveau iconographique.
D’anciens thèmes sont remis au goût du jour alors que des revers nouveaux
font leur apparition. À l’uniformité soigneusement élaborée pour des raisons
politiques des portraits tétrarchiques, se substitue la dernière grande efflorescence
de l’iconographie impériale romaine, avec en tête la production de l’atelier de
Lyon.
Les vingt-trois textes réunis dans ce volume ont été écrits entre 1978 et 2019. Ils témoignant dès lors de quatre décennies d'évolution de la recherche sur l'histoire politique, socioéconomique et numismatique de ce qui s'appelait alors péjorativement le "Bas-Empire", une riche et passionnante période désormais qualifiée d'"Antiquité tardive".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com