Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_473212 - JULIA MAÉSA Denier

JULIA MAÉSA Denier TB+/TTB
70.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier
Date : 218-219
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : argent
Titre en millième : 500 ‰
Diamètre : 19 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 2,20 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan ovale bien centré. usure importante au droit. Patine grise
Référence ouvrage :
Pedigree :
Exemplaire provenant de la collection AJRR

Avers


Titulature avers : IVLIA MAESA AVG.
Description avers : Buste drapé de Julia Maésa à droite avec les cheveux ramenés derrière la tête (L).
Traduction avers : “Iulia Mæsa Augusta”, (Julia Maésa augusta).

Revers


Titulature revers : I-V-NO.
Description revers : Junon voilée et drapée, debout à gauche, tenant une patère de la main droite et un sceptre long de la gauche.
Traduction revers : “Iuno”, (Junon).

Commentaire


Poids très léger. Portrait inhabituel de la grand-mère de l’empereur.

Historique


JULIA MAÉSA

(+223 ou 226) Julia Mæsa

Sœur de Julia Domna, mère de Julia Soémias et de Julia Mamée, grand-mère d'Élagabal et d'Alexandre Sévère - Augusta (218-223/226)

Julia Maésa est la sœur de Julia Domna, donc la belle-sœur de Septime Sévère. Elle a épousé Julius Avitus et a eu deux filles, Julia Soémias, mère d'Élagabal et Julia Mamée, mère d'Alexandre Sévère. Elle est âgée d'une cinquantaine d'années en 217 à la mort de sa sœur qui n'a pas supporté l'assassinat de son fils Caracalla. Immensément riche, elle va faire campagne auprès des soldats cantonnés à Émèse pour faire proclamer empereur l'aîné de ses petits-enfants, Élagabal. En 222, c'est encore elle, afin de sauver la dynastie, qui laissera massacrer sa fille et Élagabal afin de promouvoir son second petit-fils Alexandre Sévère au titre d'auguste. Elle meurt au début de ce principat, entre 223 et 228, plus probablement en 226.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com