INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bpv_318453 - JULIA DOMNA Tridrachme syro-phénicien

JULIA DOMNA Tridrachme syro-phénicien TTB+
950.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Tridrachme syro-phénicien
Date : 194
Nom de l'atelier/ville : Séleucie du Calycadnum, Cilicie
Métal : argent
Diamètre : 25 mm
Axe des coins : 7 h.
Poids : 09,03 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Plat de frappe sur la tempe
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire, qui est le 0741_004 de la base TSP, provient de la Collection Righetti par le truchement de la vente de Monnaies et Médailles Allemagne n° 19 du 16 mai 2006, lot 181

Avers


Description avers : Buste drapé de Julia Domna à droite, vu de trois-quarts en avant, avec une coiffure à chignon.
Légende avers : IOULIA DOMNA SEBAS.
Traduction avers : (Julia Domna impératrice).

Revers


Description revers : Fortuna debout de face tenant un gouvernail de la main droite et une corne d’abondance sur le bras gauche.
Légende revers : SELEUKEON TON PROS TO KALUKADNO / SE.
Traduction revers : (Des habitants de Séleucie près du Calycadnus).

Commentaire


Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, cinq exemplaires sont maintenant répertoriés, deux en musées, à Yale (ex Levante 740) et à Paris.
Séleucie du Calycadnos a été fondée, comme toutes les Séleucies, par Seleucos Nicator, né à Europos en Macédoine vers 358 avant J.-C., mort près de Lysimacheia en septembre -281, général d'Alexandre le Grand, satrape de Babylonie puis roi de Syrie (-305 à -281), il fonde la dynastie des Séleucides, voir sa fiche wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9leucos_Ier .
Émission totalement atypique où même la faciale est incertaine : tridrachme ou tétradrachme ?
Sachant que le nombre d’exemplaires retrouvés exclut une frappe à motivation économique, il semble que nous sommes plus en face de frappes de “médaillons exotiques” où l’important est le diamètre et l’aspect et non le poids.
Parmi les quatre émissions de Julia Domna, variées par leurs légendes, dont nous pensons qu’elles sont contemporaines de celles de Septime, le poids moyen sur treize exemplaires répertoriés et de poids connu, est de 08,30 g avec des extrêmes à 07,20 g (Consul Weber) et 09,59 Finarte 995 (26 11 1996), 1031.
Concernant la datation de cette émission, nous penchons pour 194 et une émission de donativa au passage dans la ville sur le chemin du combat final avec Pescennius Niger ou, au retour vers Byzance avec la tête de Pescennius Niger, ce qui expliquerait la Victoire du revers avec palme et couronne de la frappe de Sévère. La Fortune semble cohérente pour l’impératrice quand la victoire l’est pour l’empereur.
Il existe pourtant des frappes de Caracalla et Geta pour la ville. Celles de Geta sont antérieures à 209 puisqu’il n’y est que César et celles de Caracalla sont, au style, certainement postérieures à 214 : on ne voit pas comment nos Septime et Domna pourraient se trouver contemporains de l’une ou l’autre de ces émissions.
Le SE dans le champ du revers a résisté à nos efforts d’interprétation sinon une abréviation redondante du nom de la ville.
On note que les sigma sont gravés en C.

Historique


JULIA DOMNA

(+217) Julia Domna

Augusta (194-217)

Julia Domna est originaire d'Émèse en Syrie et fille du grand prêtre du Baal d'Émèse. Septime Sévère l'épouse vers 180 et elle lui donne deux fils, Caracalla, né à Lyon en 188, et Géta, né en 189. Elle est proclamée Augusta en 194, accompagne l'empereur dans ses déplacements et reçoit donc le titre de "mère des camps". Pendant l'expédition de Bretagne, elle est régente à Rome. Après la mort de Septime Sévère, elle reçoit de nouveaux honneurs, Mère du Sénat et Mère de la Patrie, et les titres de Pia Felix (pieuse et heureuse). En 212, Géta est assassiné par son frère dans les bras de Domna. Pendant les expéditions germaniques et parthiques de Caracalla, Domna reste à Rome. Après la mort de son fils, elle est exilée par Macrin et meurt peu après.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com