+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_604553 - JOVIEN Maiorina ou nummus, (PB, Æ 3)

JOVIEN Maiorina ou nummus, (PB, Æ 3) SUP/TTB+
175.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Maiorina ou nummus, (PB, Æ 3)
Date : 363-364
Nom de l'atelier/ville : Thessalonique
Métal : cuivre
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 3,41 g.
Degré de rareté : INÉDIT
Officine : 3e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan bien centré. Très joli droit. Usure superficielle au revers. Patine vert foncé et sable
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : D N IOVIANV-S P F P P AVG.
Description avers : Buste diadémé, drapé et cuirassé de Jovien à droite, vu de trois quarts en avant (A'a) ; diadème perlé.
Traduction avers : “Dominus Noster Jovianus Pius Felix Perpetuus Augustus”, (Notre seigneur Jovien pieux heureux perpétuel auguste).

Revers


Titulature revers : VOT/ V/ MVLT/ X// TES.
Description revers : Légende en quatre lignes dans une couronne.
Légende revers : G.
Traduction revers : “Votis quinquennalibus/ Multis decennalibus”, (Vœux pour le cinquième anniversaire de règne et plus pour le dixième anniversaire de règne à venir).

Commentaire


Rubans de type 3 aux extrémités bouletées. Cabochon rond. Fibule ronde. Ptéryges fines et tombantes. Semble complètement inédit et non recensé pour la troisième officine.

Historique


JOVIEN

(27/06/363-17/02/364) Flavius Claudius Jovianus

Jovien est né en 331 à Singidunum en Mésie. Comte des domestici (Ammien Marcellin, Histoire, XXV, 5/4), il succède à Julien II le Philosophe le 27 juin 363. Chrétien, il se rallie au credo de Nicée et abolit les édits anti-chrétiens de Julien. Jovien signe la paix avec le roi sassanide, Sapor II (309-379). Il doit abandonner Nisibe, Singara et une partie de l'Arménie. Jovien retraite avec les restes de l'armée et arrive à Antioche en octobre 363. Il revêt son premier consulat le 1er janvier 364 en compagnie de son fils Flavius Varronianus, un enfant. Il meurt asphyxié par un brasero le 17 février 363 à Dadastana, petite bourgade située entre Nicée et Ancyre. Le 26 février suivant, Valentinien est proclamé auguste.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com