+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_673740 - JOVIEN Double maiorina

JOVIEN Double maiorina TTB
225.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Double maiorina
Date : 363-364
Nom de l'atelier/ville : Antioche
Métal : cuivre
Diamètre : 26,5 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 8,54 g.
Degré de rareté : R2
Officine : 4e
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie centrée. Joli revers. Usure régulière. Patine foncée
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : D N IOVIAN-VS P F AVG.
Description avers : Buste diadémé, drapé et cuirassé de Jovien à droite vu de trois quarts en avant (A'a) ; diadème perlé.
Traduction avers : “Dominus Noster Iovianus Pius Felix Augustus, (Notre seigneur Jovien pieux heureux auguste).

Revers


Titulature revers : VICTORIA - ROMANORVM/ -|-// ANT.
Description revers : Jovien debout de face, la tête tournée à droite, vêtu militairement, tenant le labarum chrismé de la main droite et un globe nicéphore de la gauche.
Légende revers : D.
Traduction revers : “Victoria Romanorum”, (La Victoire des Romains).

Commentaire


Ce type de double maiorina est beaucoup plus rare pour l’atelier d’Antioche.

Historique


JOVIEN

(27/06/363-17/02/364) Flavius Claudius Jovianus

Jovien est né en 331 à Singidunum en Mésie. Comte des domestici (Ammien Marcellin, Histoire, XXV, 5/4), il succède à Julien II le Philosophe le 27 juin 363. Chrétien, il se rallie au credo de Nicée et abolit les édits anti-chrétiens de Julien. Jovien signe la paix avec le roi sassanide, Sapor II (309-379). Il doit abandonner Nisibe, Singara et une partie de l'Arménie. Jovien retraite avec les restes de l'armée et arrive à Antioche en octobre 363. Il revêt son premier consulat le 1er janvier 364 en compagnie de son fils Flavius Varronianus, un enfant. Il meurt asphyxié par un brasero le 17 février 363 à Dadastana, petite bourgade située entre Nicée et Ancyre. Le 26 février suivant, Valentinien est proclamé auguste.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com