Réouverture au public du lundi au samedi de 10h à 16h à compter du 11 mai.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v38_0211 - IONIE - ÉPHÈSE Cistophore

IONIE - ÉPHÈSE Cistophore TTB+/SUP
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 180.00 €
Estimation : 250.00 €
Prix réalisé : 206.00 €
Nombres d'offres : 5
Offre maximum : 253.00 €
Type : Cistophore
Date : an 46
Nom de l'atelier/ville : Éphèse
Métal : argent
Diamètre : 26 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 12,56 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large et ovale, légèrement décentré au droit qui est de style fin et pas tréflé, où tous les détails sont visibles. Revers bien venu à la frappe. Recouvert d’une fine patine grise

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Ciste mystique de laquelle s'échappe un serpent ; le tout dans une couronne dionysiaque.

Revers


Description revers : Arc et goryte orné d'un aplustre entre deux serpents ; dans le champ à droite, une torche allumée ; au dessus, une coiffe d’Isis.
Légende revers : EFE/ ME.
Traduction revers : (d’Éphèse).

Commentaire


Pour l’atelier d’Éphèse, nous avons des cistophores datés entre l’an 1 (134-133 avant J.-C.) et 67 (68-67 avant J.-C.). Ce cistophore est frappé l’année où 80.000 Romains furent assassinés dans toute l’Asie à l’instigation de Mithridate VI du Pont. Mêmes coins que l’exemplaire du British Museum.

Historique


IONIE - ÉPHÈSE

(IIIe - Ier siècle avant J.-C.)

Située à l'embouchure du Caÿster sur la côte d'Asie Mineure, Éphèse était réputée pour son temple dédié à Artémis (Artemision) lequel a pu être daté, grâce au dépôt votif de construction, de la seconde moitié du VIIe siècle. La ville subit le joug perse. Après la bataille navale de Mycale en 479 avant J.-C., elle se rapprocha d'Athènes et adhéra à la ligue attico-délienne à partir de 477 avant J.-C. Elle rompit avec Athènes après le désastre de Syracuse en 415 avant J.-C. En 407 avant J.-C., Lysandre installa son quartier général à Éphèse et remporta sur les Athéniens la victoire d'Aegos-Potamos en 404 avant J.-C. La domination spartiate cessa après la victoire de Conon à Cnide en 394 avant J.-C. La paix d'Antalcidas en 387 avant J.-C. consacra le retour de la cité dans l'orbite perse. Cette domination dura jusqu'en 338 avant J.-C., date à laquelle la ville se souleva sous l'impulsion de Philippe II de Macédoine. Après Granique en 334 avant J.-C., la ville se rallia à Alexandre après avoir chassé la garnison perse. En 295, la cité tomba entre les mains de Lysimaque qui la renomma Arsinoeia en l'honneur de sa femme, la fille de Ptolémée. Elle retrouva son indépendance après la mort de Lysimaque à Couroupédion en 281 avant J.-C et connut une période d'indépendance jusqu'en 258 avant J.-C., date à laquelle, elle entra pour un demi-siècle sous domination lagide avant de gagner une nouvelle fois une autonomie précaire. Après 188 avant J.-C., la cité fut intégrée au royaume de Pergame et suivit ses destinées jusqu'au legs à Rome en 133 avant J.-C..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com