+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fco_899163 - INDOCHINE FRANÇAISE 1/2 Taël d'argent (1/2 Lang ou 1/2 Bya) (1943-1944) Hanoï

INDOCHINE FRANÇAISE 1/2 Taël d argent (1/2 Lang ou 1/2 Bya) (1943-1944) Hanoï TTB+
1 700.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : 1/2 Taël d'argent (1/2 Lang ou 1/2 Bya)
Date : (1943-1944)
Date : (1943-1944)
Nom de l'atelier/ville : Hanoï
Quantité frappée : -
Métal : argent
Titre en millième : 1000 ‰
Diamètre : 24,7 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 18,58 g.
Tranche : striée
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Traces de nettoyage
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Caractère dans le champ.

Revers


Description revers : Légende dans le champ.

Historique


INDOCHINE FRANÇAISE

(4/09/1870-10/07/1940)

L'Indochine française est une partie de l'ancien empire colonial français, création de l'administration coloniale, regroupant plusieurs territoires : les protectorats du Tonkin et de l'Annam et la colonie de Cochinchine, regroupés à partir de 1949 au sein de l'État du Viêt Nam, le protectorat français du Laos et le protectorat français du Cambodge.
L'Union indochinoise est créée par l'union de différents territoires d'Asie du Sud-Est colonisés ou passés sous protectorat français au cours du XIXe siècle. Au XXe siècle, les différents mouvements indépendantistes vietnamiens gagnent en puissance : au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'affaiblissement de la métropole et l'occupation de l'Indochine par l'Empire du Japon, met fin à l'administration coloniale française le 9 mars 1945 (en juillet 1945 en Cochinchine). Le vide du pouvoir à la fin de la guerre permet au Việt Minh, mouvement indépendantiste vietnamien animé par le Parti communiste indochinois, de s'emparer du nord du pays. Les tentatives de conciliation et de réforme du statut de l'Indochine échouent et aboutissent en 1946 à la guerre d'Indochine. Devant l'impasse politique et militaire, la France doit se résoudre à abandonner l'Indochine, dont les composantes vietnamienne, laotienne et cambodgienne voient leurs indépendances reconnues par les accords de Genève de 1954, qui officialisent également la partition du Viêt Nam, comme le souhaitaient les Américains et les Chinois

.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com