+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_0323 - ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE Abbé Joseph Marie Terray, contrôleur général des Finances 1770

ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE Abbé Joseph Marie Terray, contrôleur général des Finances TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2014)
Prix : 380.00 €
Type : Abbé Joseph Marie Terray, contrôleur général des Finances
Date : 1770
Métal : argent
Diamètre : 31 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R2
Référence ouvrage :
F.5867 voir - 4639

Avers


Description avers : Armes de Terray : d'azur, à la fasce chargée de 7 hermines de sable, accompagnée de 3 croix tréflées d'or, au chef de même au lion issant de gueules.

Revers


Titulature revers : JOSEPH MARIE TERRAY ABBE DE MOLEME CONTROLEUR GENERAL DES FINANCES 1769 MINISTRE D'ETAT ET SECRETAIRE COMMANDEUR DES ORDRES DU ROY 1770.

Commentaire


Ce type manque à Feuardent.
L'abbé Joseph Marie Terray, abbé commendataire de Molesmes et Troarn, seigneur de La Motte-Tilly, est un homme d'État français né à Boën le 9 décembre 1715 et mort à Paris le 18 février (ou le 22 février ?) 1778, qui fut le dernier contrôleur général des finances de Louis XV (1771-1774).
L'abbé Terray habitait à Paris un hôtel construit pour son oncle en 1725 n° 101 rue de Richelieu. Il se fit ensuite construire un hôtel rue Notre-Dame-des-Champs.

Joseph Marie Terray descendait d'un paysan aisé de Boën-sur-Lignon, dont la descendance s'était progressivement élevée : on y trouve un boucher, des marchands, un fermier des rentes d'un collège. Son oncle, François Terray de Rosières, premier médecin de la princesse Palatine, s'enrichit considérablement dans le système de Law et lui laissa un important héritage. Son père, Jean Antoine Terray, était directeur des gabelles de Lyon. Joseph Marie fut issu de son second mariage.

Après avoir reçu la tonsure, Terray fut nommé conseiller-clerc au Parlement de Paris en 1736 et se spécialisa dans les affaires de finances, exerçant les fonctions de « rapporteur de la cour » : c'est ainsi qu'on appelait le magistrat chargé de présenter au parlement les lois à enregistrer. Il fit son entrée à la grand'chambre en 1754. Fort peu versé dans les choses de la religion, quoique commendataire de riches abbayes où il ne mettait jamais les pieds, il était même plutôt libertin. Ses mœurs furent vivement décriées par ses nombreux détracteurs.
La suite de cette biographie sur wikipedia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Marie_Terray.

Historique


ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com