+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v21_2533 - HADRIEN Denier

HADRIEN Denier TTB
MONNAIES 21 (2004)
Prix de départ : 200.00 €
Estimation : 500.00 €
Prix réalisé : 200.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 245.00 €
Type : Denier
Date : 138
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : argent
Titre en millième : 900 ‰
Diamètre : 17 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,25 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan large et complet. Portrait tout à fait inhabituel pour Hadrien. Usure régulière. Jolie patine de collection

Avers


Titulature avers : HADRIANVS - AVGVSTVS.
Description avers : Buste tête nue d’Hadrien à droite, drapé sur l’épaule gauche (O°2).
Traduction avers : “Hadrianus Augustus”, (Hadrien auguste).

Revers


Titulature revers : CLEMENTIA AVG COS III P P.
Description revers : Clementia (la Clémence) drapée de bout à gauche, tenant une patère de la main droite et un sceptre long de la main gauche.
Traduction revers : "Clementia Augusti Consul tertium Pater Patriæ", (la Clémence de l'auguste consul pour la troisième fois père de la patrie).

Commentaire


Semble complètement inédit et non répertorié. Manque aux ouvrages généraux consultés. Ce type de buste a déjà été signalé avec un autre type de revers (Felicitas), MONNAIES IX, n° 232. Le revers (Clementia) a déja été signalé, mais avec seulement la tête nue (cf. MONNAIES XIII, n° 271). Nous avons avec ce denier une sorte d’hybride avec un buste tête nue, drapé sur l’épaule gauche (O°2), associé au revers Clementia.

Historique


HADRIEN

(+10 /07/138) Publius Ælius Hadrianus

Frappe posthume

Les événements se précipitèrent en 138. Après la mort de Sabine l'année précédente, ce fut au tour d'Aélius, le fils adoptif d'Hadrien de décéder en début d'année (1er janvier). L'empereur est malade et misanthrope. Il élimine son beau-frère et son petit-neveu et purge le Sénat avant d'adopter Antonin le 10 février 138. Quand il meurt le 10 juillet 138, les sénateurs rancuniers refusent d'abord la déification de leur ennemi. Il faudra toute la pugnacité d'Antonin pour obtenir les hommages divins pour son père adoptif dont les cendres sont déposés dans le cénotaphe, devenu aujourd'hui le château Saint-Ange. Antonin, quant à lui, se verra décerner le titre de "Pius" pour son acharnement et sa Piété.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com