+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_0735 - GORDIEN III Antoninien

GORDIEN III Antoninien SUP
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 195.00 €
Estimation : 300.00 €
lot invendu
Type : Antoninien
Date : 242-244
Nom de l'atelier/ville : Syrie, Antioche
Métal : billon
Titre en millième : 450 ‰
Diamètre : 24,5 mm
Axe des coins : 8 h.
Poids : 4,42 g.
Degré de rareté : R2
Emission : 2e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan très large ovale bien centré avec les grènetis complets. Portrait caractéristique de l’atelier d’Antioche. Revers de joli style. Frappe un peu molle Patine grise avec des reflets dorés
Référence ouvrage :
C.362 - RIC.217 - ROME 7/- - RCV.8665 - HCC.- - RSC.362 - MRK.-

Avers


Titulature avers : IMP GORDIANVS PIVS FEL AVG.
Description avers : Buste radié et cuirassé de Gordien III à droite, vu de trois quarts en arrière (B4).
Traduction avers : “Imperator Gordianus Pius Felix Augustus”, (L’empereur Gordien pieux heureux auguste).

Revers


Titulature revers : VICTORIA - AVG.
Description revers : Victoria (la Victoire) drapée, marchant à droite, tenant une couronne de la main droite et une palme de la main gauche.
Traduction revers : “Victoria Augusti”, (La Victoire auguste).

Commentaire


Rubans de type 3. La cuirasse est formée d’écailles. Ce type de revers ne fut utilisé qu'à la Monnaie d'Antioche. Il commémore une victoire de Gordien III, sans doute, sur les Sassanides de Sapor Ier (241-272). Semble beaucoup plus rare que ne le laissent supposer les ouvrages généraux. C’est la première fois que nous proposons ce type d’antoninien à la vente.

Historique


GORDIEN III

(02-03/238-03/244) Marcus Antonius Gordianus

Auguste (05/238-03/244)

Gordien III est le petit-fils de Gordien Ier et le neveu de Gordien II, empereurs éphémères de l'année 238. À la demande du peuple de Rome, il est choisi comme césar par Balbin et Pupien et leur succède après leurs assassinats. Empereur à 13 ans, marié à 16, tué à 19, voilà comment pourrait se résumer la vie de ce jeune homme qui fut victime des appétits de Philippe l'Arabe, nouveau préfet du prétoire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com