VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_540890 - GALLIEN Antoninien

GALLIEN Antoninien TTB+
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Antoninien
Date : 261
Nom de l'atelier/ville : Milan
Métal : billon
Titre en millième : 100 ‰
Diamètre : 22 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 2,22 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan large bien centré. Très beau droit de style fin. Patine grise
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : GALLIENVS AVG.
Description avers : Buste radié et cuirassé de Gallien à droite, vu de trois quarts en avant (B).
Traduction avers : “Gallienus Augustus”, (Gallien auguste).

Revers


Titulature revers : LEG I ADI VI P VI F.
Description revers : Capricorne passant à droite.
Traduction revers : "Legio primera Adiutrix sextum pia sextum fidelis", (Première légion Adiutrix pieuse et fidèle pour la sixième fois).

Commentaire


Poids léger. Rubans de type 3.

Historique


GALLIEN

(07/253-08 ou 09/268) Publius Licinius Egnatius Gallienus

Auguste (06/260-08 ou 09/268)

Gallien, le fils de Valérien Ier, est né en 218. Il est immédiatement associé par son père au pouvoir et a en charge l'Occident, pendant que son père se rend en Orient. Il remporte une brillante victoire sur les Germains et consolide le limes rhéno-danubien. Après la capture de Valérien en Orient, Gallien doit faire face sur tous les fronts. L'empire éclate. La Gaule, l'Espagne, la Germanie et la Bretagne font sécession avec Postume qui a d'abord éliminé Salonin, le fils de Gallien. C'est l'usurpation de Macrien et de Quiétus en Orient. Gallien va passer les huit dernières années de sa vie à essayer de recoller les morceaux de cet empire. Finalement, il est assassiné en septembre 268 sous les murs de Milan alors qu'il assiégeait Auréolus, le maître de la Cavalerie, qui s'était révolté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com