+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_646206 - GALLIEN Antoninien

GALLIEN Antoninien TTB
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Antoninien
Date : 262
Nom de l'atelier/ville : Milan
Métal : billon
Titre en millième : 30 ‰
Diamètre : 21,5 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 3,37 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Bel exemplaire idéalement centré et recouvert d’une jolie patine de collection ancienne
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : GALLIENVS AVG.
Description avers : Tête radiée de Gallien à gauche (O1).
Traduction avers : “Gallienus Augustus”, (Gallien auguste).

Revers


Titulature revers : MART-I PA-CIFERO.
Description revers : Mars debout à gauche, tenant une branche d’olivier de la main droite et un bouclier de la gauche ; sa haste repose sur son bras gauche.
Traduction revers : “Marti Pacifero”, (À Mars le pacificateur).

Commentaire


Avec un seul exemplaire recensé dans le MIR., ce type reste particulièrement rare. C’est la première fois que nous le présentons à la vente.

Historique


GALLIEN

(07/253-08 ou 09/268) Publius Licinius Egnatius Gallienus

Auguste (06/260-08 ou 09/268)

Gallien, le fils de Valérien Ier, est né en 218. Il est immédiatement associé par son père au pouvoir et a en charge l'Occident, pendant que son père se rend en Orient. Il remporte une brillante victoire sur les Germains et consolide le limes rhéno-danubien. Après la capture de Valérien en Orient, Gallien doit faire face sur tous les fronts. L'empire éclate. La Gaule, l'Espagne, la Germanie et la Bretagne font sécession avec Postume qui a d'abord éliminé Salonin, le fils de Gallien. C'est l'usurpation de Macrien et de Quiétus en Orient. Gallien va passer les huit dernières années de sa vie à essayer de recoller les morceaux de cet empire. Finalement, il est assassiné en septembre 268 sous les murs de Milan alors qu'il assiégeait Auréolus, le maître de la Cavalerie, qui s'était révolté.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com