+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bmv_223465 - FRISE - ANGLO-SAXONS Denier au quatre-feuilles

FRISE - ANGLO-SAXONS Denier au quatre-feuilles TTB/TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 390.00 €
Type : Denier au quatre-feuilles
Date : c. 710-750
Nom de l'atelier/ville : Rhénanie inférieure
Métal : argent
Diamètre : 12,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 1,07 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie sur un flan large, avec un bon centrage des deux côtés, mais légèrement ébréché. Usure homogène et patine sombre dans les creux, mettant en valeur les reliefs

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Buste diadémé à gauche avec un nez crochu, le cou perlé ; une croix latine devant le visage et trois globules posés en triangle derrière la nuque.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Quatre-feuilles cantonné de trois globules en triangles.

Commentaire


Malgré les diverses attributions proposées, dans son Numéraire Mérovingien G. Depeyrot ne se prononce pas en mettant les monnaies de ce type dans une série typologique “entrelacs au revers” (cf. pl. 30). Il précise, page 175, que ces “deniers aux entrelacs seraient attribués à Poitiers par d’Amécourt (B. 5995). Pour J. Lafaurie (RN 1996) ces monnaies seraient à attribuer à Maastricht”. P. Grierson et M. Blackburn préfèrent y voir un atelier de la Rhénanie inférieure (p. 508).

La précision selon laquelle pour d'Amécourt “le quatrefeuille doit être attribué à Auxerre et le trèfle à Poitiers” semble assez simpliste (cf. Belfort tome IV, page 281).

Cet exemplaire est d’un style très particulier au droite, avec un nez très crochu, comme sur les B. 5596 et 6698, moins schématique que sur les monnaies rencontrées habituellement.

Historique


FRISE - ANGLO-SAXONS

(VIIe-VIIIe siècles)

Si la frappe de ces monnaies est à situer au début du VIIIe siècle, en Grande Bretagne, il n'est pas exceptionnel de les retrouver en Gaule. Elles y sont souvent confondues avec les monnaies mérovingiennes en argent (cf. MONNAIES XIX, n° 503, sceattas c. 680-710, classé en denier mérovingien de Laon). Au cours du VIIIe siècle, le style de ces pièces est de plus en plus dégénéré, elles sont souvent en billon ou fourrées. Ces piécettes disparaissent de la circulation dans la seconde moitié du VIIIe siècle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com