+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_657134 - FRANC - MAÇONNERIE Plaquette, Reconnaissance conjugale

FRANC - MAÇONNERIE Plaquette, Reconnaissance conjugale TTB
360.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Plaquette, Reconnaissance conjugale
Date : 1925
Métal : bronze argenté
Diamètre : 65 mm
Graveur : R. BAUDICHON
Poids : 142,9 g.
Tranche : lisse + triangle BRONZE
Poinçon : Triangle BRONZE
Commentaires sur l'état de conservation :
Patine hétérogène avec de petites marques d’usure. Des traces de manipulation
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la Collection Terisse

Avers


Titulature avers : AMORE SOCIO VIA SECURA.
Description avers : Dans un paysage agreste, un couple, drapé, debout et enlacé ; l’homme tenant une houlette, marchent vers le soleil couchant, signature : RENE BAUDICHON.
Traduction avers : La route sera sûre en compagnie de l’être aimé.

Revers


Titulature revers : R.: L.: LA DEM.: MAC.: / AU T.: C.: F.: BRUNOT / ET A MME BRUNOT / 3 OCT 1925.
Description revers : Un Amour agenouillé sur un livre ouvert, au pied d’un arbre, écrivant avec la pointe d’une flèche. Carquois et arc posés à côté sur le sol. Signature en monogramme : RB.

Commentaire


Dimensions : 65,5*74 mm
Exemplaire émis aux noms de Monsieur Brunot et sa femme, Mme Brunot par la Respectable Loge la Démocratie Maçonnique R.: L.: La Dém.: Maç.:.

Historique


FRANC - MAÇONNERIE

Le compas et l’équerre sont très souvent associés dans un symbole ambivalent d’équilibre : la fixité et la mobilité, le passif et l’actif, la matière et l’esprit. Le compas est l’outil du Créateur et du grand Architecte de l’Univers. L’écartement des branches du compas obéit à des règles précises et varie selon les trois degrés : apprenti, compagnon, maître.
L'époque napoléonienne, dans l'activité des loges comme dans celle de nombreux groupements, vit une floraison après les années terribles de la période révolutionnaire. L'activité maçonnique, débarrassée de ses théories républicaines et fermement contrôlée par un Grand-Maître nommé par l'empereur, connut une vigueur dans l'unité jamais retrouvée depuis. On considère que chaque régiment, chaque garnison, chaque ville avait sa Loge. Les témoignages que nous en laissent les sompteux jetons de la période montrent que ces loges étaient riches et influentes. Le symbolisme est recherché, sans comparaison avec les époques postérieures, beaucoup plus conventionnelles, voire fades ou indigentes au début du XXe siècle. La Franc-Maçonnerie compta plus de mille loges réparties sur les cent trente départements et plus de soixante mille Frères.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com