+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_517068 - FRANC - MAÇONNERIE BONAPARTE 1852

FRANC - MAÇONNERIE BONAPARTE SUP
250.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : BONAPARTE
Date : 1852
Métal : cuivre
Diamètre : 30 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 7,97 g.
Tranche : Lisse
Référence ouvrage :
Pedigree :
Exemplaire provenant de la Collection JCT

Avers


Titulature avers : (RECTANGLE REPRÉSENTANT UN PLAN SIMPLIFIÉ D’UNE LOGE) BONAPARTE / FONDEE EN 5852.
Description avers : Abeille.

Revers


Titulature revers : JETON DE PRESENCE ***.
Description revers : Equerre et compas entrecroisés et entrelacés avec une couronne d’acacia, autour d’un G.

Commentaire


Loge de la famille impériale comptant 160 membres regroupant alors Jérôme Napoléon Bonaparte, Charles Bonaparte mais aussi les rois de Danemark et de Suède ainsi que des diplomates du monde entier. Marc Labouret nous indique que la loge repasse à 65 membres en 1862 et devient la loge de la France maçonnique. Puis s’éteindra en 1871. Marc Labouret précise à juste titre que sous la première phase du Second Empire, la Franc-maçonnerie est contrainte à la soumission, c’est la raison pour laquelle de nombreuses loges fermes. Dès 1860, les loges républicaines fleurissent à nouveau.

Historique


FRANC - MAÇONNERIE

Le compas et l’équerre sont très souvent associés dans un symbole ambivalent d’équilibre : la fixité et la mobilité, le passif et l’actif, la matière et l’esprit. Le compas est l’outil du Créateur et du grand Architecte de l’Univers. L’écartement des branches du compas obéit à des règles précises et varie selon les trois degrés : apprenti, compagnon, maître.
L'époque napoléonienne, dans l'activité des loges comme dans celle de nombreux groupements, vit une floraison après les années terribles de la période révolutionnaire. L'activité maçonnique, débarrassée de ses théories républicaines et fermement contrôlée par un Grand-Maître nommé par l'empereur, connut une vigueur dans l'unité jamais retrouvée depuis. On considère que chaque régiment, chaque garnison, chaque ville avait sa Loge. Les témoignages que nous en laissent les sompteux jetons de la période montrent que ces loges étaient riches et influentes. Le symbolisme est recherché, sans comparaison avec les époques postérieures, beaucoup plus conventionnelles, voire fades ou indigentes au début du XXe siècle. La Franc-Maçonnerie compta plus de mille loges réparties sur les cent trente départements et plus de soixante mille Frères.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com