+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v37_1458 - ÉTAT FRANÇAIS - MAROC SOUS PROTECTORAT FRANÇAIS Essai de 50 centimes 1942 Paris

ÉTAT FRANÇAIS - MAROC SOUS PROTECTORAT FRANÇAIS Essai de 50 centimes 1942 Paris FDC
MONNAIES 37 (2009)
Prix de départ : 40.00 €
Estimation : 180.00 €
Prix réalisé : 246.00 €
Nombres d'offres : 6
Offre maximum : 700.00 €
Type : Essai de 50 centimes
Date : 1942
Nom de l'atelier/ville : Paris
Quantité frappée : 1100
Métal : bronze-aluminium
Diamètre : 17,98 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 2,01 g.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Sortant de frappe, joli brillant, peut-être quelques traces de doigts sur le revers, début de patine
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection Pierre-2

Avers


Titulature avers : EN FRANÇAIS ET EN ARABE EMPIRE .MAROC. CHERIFIEN.
Description avers : autour d’une étoile alaouite et d’arabesques.

Revers


Titulature revers : EN FRANÇAIS ET EN ARABE , 50/ CENTIMES/ AN/ 1942/ ESSAI, EN ARABE SEULEMENT : FRAPPE DE LA NOBLE DYNASTIE, ISSUE DE MAHOMET, EN L’AN DE L’HÉGIRE 1361.
Description revers : Textes sur un champ vierge.

Historique


ÉTAT FRANÇAIS - MAROC SOUS PROTECTORAT FRANÇAIS

Durant la Seconde Guerre Mondiale, le Sultan Mohamed Ben Youssef (Mohamed V), Sultan du Royaume Chérifien depuis 1927, entreprend de protéger tous les Juifs marocains face au régime de Vichy. Il donne également son appui à la « France libre » et soutient l'organisation et le recrutement des forces française en Afrique. En 1942 a lieu le débarquement des Alliés à Casablanca. En 1943, le parti de l'Istiqlal (indépendance) est fondé par des nationalistes marocains. Le Maroc paie un lourd tribut à la guerre européenne : 25.000 hommes sont morts pour libérer la France.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x