INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu
  1. Accueil
  2.  > 
  3.  > 

v45_0118 - ÉOLIDE - MYRHINA Tétradrachme stéphanophore

ÉOLIDE - MYRHINA Tétradrachme stéphanophore SUP
MONNAIES 45 (2010)
Prix de départ : 650.00 €
Estimation : 950.00 €
Prix réalisé : 883.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 1 372.00 €
Type : Tétradrachme stéphanophore
Date : c. 150-140 AC.
Nom de l'atelier/ville : Éolide, Myrhina
Métal : argent
Diamètre : 32,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 16,83 g.
Degré de rareté : R1
Emission : 24e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire de qualité exceptionnelle sur un flan très large avec un portrait magnifique, bien venu à la frappe. Revers de haut relief avec un plat de frappe sur la couronne. Jolie patine superficielle avec des reflets dorés
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient très certainement du trésor de Kirikhan

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête d'Apollon Grynion laurée et diadémée à droite, les cheveux longs tombant sur le cou.

Revers


Description revers : Apollon marchant à droite, tenant de la main droite un phiale, sacrifiant, et de la gauche une branche de laurier à laquelle sont suspendues deux bandelettes ; à ses pieds à droite, l'omphalos et une amphore ; dans le champ à gauche, deux monogrammes ; le tout dans une couronne de laurier.
Légende revers : MURINAIWN/ (DUMI).
Traduction revers : (des Myrhinéens).

Commentaire


Mêmes coins que l’exemplaire de la liste Monnaies et Médailles 278, juillet 1967, n° 7 (16,75 g).
Droit et revers se rapportent au culte très important que rendait la cité de Myrhina à Apollon. La cité était située entre Grynion, centre du culte, et sa puissante voisine Cymé. Le monnayage ne doit pas commencer avant la paix d'Apamée qui consacre entre autre le recouvrement de la Liberté des cités grecques d'Asie Mineure. Nous avons là, un exemple d'union monétaire de plusieurs villes qui émirent un monnayage civique avec le même étalon monétaire ayant pour trait commun, la couronne du revers (stéphanophore) qui indique une victoire. F. de Callataÿ dans son étude générale, reprenant les conclusions de K. Sacks, a relevé 415 tétradrachmes au total avec 97 coins de droit. L’auteur faisait remarquer que 55 des 97 coins de droit ne sont représentés que par moins de quatre exemplaires ce qui constitue un indice charactéroscopique faible. Pour l’émission n° 24, l’auteur a relevé six coins de droit et quatorze coins de revers pour 20 exemplaires. le coin de droit 32a a été réutilisé au cours de la 29e émission associé à un autre revers (Sacks 29/32c, pl. 14).

Historique


ÉOLIDE - MYRHINA

(IIe siècle avant J.-C.)

Myrhina, située au nord-est de Cymé, éclipsée par sa puissante voisine n'apparaît qu'à l'époque hellénistique. Le monnayage débuterait vers 300 avant J.-C. La cité était réputée pour le culte rendu à Apollon Grynion. Mais le symbole de la cité semble avoir été l'amphore qui se trouve placée aux pieds d'Apollon.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com