+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_0406 - EGNATIA Denier

EGNATIA Denier SUP
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 550.00 €
Prix réalisé : 399.00 €
Nombres d'offres : 6
Offre maximum : 501.00 €
Type : Denier
Date : 75 AC.
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : argent
Titre en millième : 950 ‰
Diamètre : 20 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,75 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large et ovale, bien centré des deux côtés. Portrait magnifique. Revers de toute beauté, légèrement décentré sur la légende. Très belle patine de médaillier avec des reflets mordorés et bleutés acier
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection M. R. de Dijon

Avers


Titulature avers : MAXSVMVS.
Description avers : Buste diadémé et drapé de Libertas (la Liberté) à droite, portant boucles d'oreille et collier ; derrière, un bonnet de liberté.
Traduction avers : “Maxsumus”, (Maxsumus).

Revers


Titulature revers : [C. EGN(AT)IVS CN./ F./] CN. N.
Description revers : Rome casquée debout de face tenant une haste de la main droite et posant le pied droit sur une tête de loup ; à sa droite, Vénus diadémée debout de face tenant une haste de la main droite, Cupidon sur son épaule ; de chaque côté une proue de navire surmontée d'une rame ; dans le champ à gauche, marque de contrôle V.
Traduction revers : “Caius Egnatius Cnæi Filius Cnæi Nepos”, (Caius Egnatius fils de Cneius petit-fils de Cneius).

Commentaire


Pour ce type, M. Crawford a relevé une estimation de trente coins de droit et de trente-trois coins de revers. Ce type semble plus rare que ne le laissent paraître les ouvrages généraux.

Historique


EGNATIA

(75 avant J.-C.) Caius Egnatius Maxsumus

En 75 avant J.-C., Lucius Octavius et Caius Aurelius Cotta furent consuls et Cicéron questeur en Sicile. Le consul Caius Aurelius Cotta fit voter la "lex Aurelia" qui rétablissait les attributions des tribuns de la plèbe supprimées par Sylla. Il fit voter la même année une autre loi sur les juges privés qui fut abrogée par son frère l'année suivante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com