+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_1085 - DIOCLÉTIEN Aurelianus

DIOCLÉTIEN Aurelianus FDC
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 150.00 €
Estimation : 300.00 €
Prix réalisé : 153.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 166.00 €
Type : Aurelianus
Date : printemps 290-291
Date : 290-291
Nom de l'atelier/ville : Gaule, Lyon
Métal : billon
Titre en millième : 50 ‰
Diamètre : 23 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 4,80 g.
Degré de rareté : R3
Officine : 1re
Emission : 7e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type de monnayage sur un flan ovale parfaitement centré des deux côtés. Portrait fantastique de toute beauté où tous les détails du manteau consulaire sont visibles. Revers de haut relief bien venu à la frappe. Jolie patine gris métallique avec des reflets mordorés. A conservé son brillant de frappe et son coupant d’origine

Avers


Titulature avers : IMP DIOCLETIANVS AVG.
Description avers : Buste consulaire radié de Dioclétien à gauche, vu de trois quarts en avant, tenant le scipio de la main droite (H2).
Traduction avers : “Imperator Diocletianus Augustus”, (L'empereur Dioclétien auguste).

Revers


Titulature revers : IOVI - AVGG/ -|-// A.
Description revers : Jupiter nu debout à gauche, le manteau sur l'épaule, tenant un globe nicéphore de la main droite et un sceptre long de la main gauche ; à ses pieds, un aigle debout à gauche, tournant la tête à droite.
Traduction revers : “Iovi Augustorum”, (Au Jupiter des augustes).

Commentaire


Poids excessivement lourd. Avec l’intégralité de son argenture superficielle. Rubans de type 3 aux extrémités bouletées. Robe consulaire constituée de la toga picta et de la toga palmata richement décorée. D’autre part sur notre exemplaire les trois premières lettres DIO de DIOCLETANVS semblent regravées sur les deux premières lettres MA de MAXIMIANVS. Un cas similaire est signalé dans le Supplément II, Bastien n° 323 techn, pl. XIX; cet exemplaire provient de la vente Claude Burgan 20, 16 décembre 1989, n° 531 où j’avais déjà signalé cette anomalie. L’exemplaire a été acquis par le Cabinet des médailles de la BnF, Acquisition 1990/723. Les auteurs du Supplément II signalent en outre pour ce numéro (B. 523g, du graveur 1) que le scalptor a commencé à inciser la titulature sous la forme IMP MAXI, puis l’a corrigé en IMP DIOCLETIANVS AVG. Le portrait sur cet exemplaire est celui de Maximien Hercule. Sur notre exemplaire, nous sommes bien en présence d’un portrait de Maximien Hercule ; le scalptor s’étant rendu compte de son erreur a simplement corrigé l’erreur de titulature, sans changer l’effigie. Prendra le n° 323(alpha)d techn. dans le Supplément III du Bastien. C’est le troisième exemplaire signalé.

Historique


DIOCLÉTIEN

(20/11/284-1/05/305) Caius Aurelius Valerius Diocletianus

Auguste (20/11/284-1/05/305)

Dioclétien, né en 245 en Dalmatie (Split), est un empereur illyrien. Il revêt la pourpre après avoir éliminé Aper, préfet du prétoire, beau-père et assassin de Numérien, le 20 novembre 284. Luttant d'abord contre Carin, dernier fils de Carus, il est battu au Margus l'année suivante ; mais Carin est assassiné et Dioclétien reste seul auguste. Il nomme Maximien, un compatriote, césar en novembre 285, puis auguste le 1er avril 286. Il vient de créer un nouveau régime politique, la dyarchie où deux empereurs se partagent le pouvoir militaire et politique, mais Maximien reste subordonné à Dioclétien. Dioclétien se place sous la protection jovienne (de Jupiter) tandis que Maximien est d'essence herculéenne (d'Hercule). Dioclétien passe les dix premières années de son règne à guerroyer en Orient, tandis que Maximien reste en Occident. Dioclétien est le premier empereur du Bas Empire, selon l'expression de Gibbons, et l'instaurateur du dominat.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com