+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_585725 - DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Médaille parlementaire, Citoyen Amédée Desjobert

DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Médaille parlementaire, Citoyen Amédée Desjobert SUP
480.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille parlementaire, Citoyen Amédée Desjobert
Date : 1849
Nom de l'atelier/ville : 76 - Seine-Maritime
Métal : argent
Diamètre : 51 mm
Graveur : GAYRARD
Poids : 70,37 g.
Tranche : lisse + main ARGENT
Poinçon : main indicatrice (1845-1860) et ARGENT
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Traces de manipulation et légers frottements dans les champs. Présence de quelques coups et rayures. De petites taches et concrétions dans les creux des reliefs

Avers


Titulature avers : REPUBLIQUE - FRANÇAISE.
Description avers : Buste d’Omphale à droite, laurée, portant la dépouille du lion de Némée ; au-dessous GAYRARD SCULPT.

Revers


Titulature revers : *LIBERTÉ* ÉGALITÉ* FRATERNITÉ* - MDCCCXLIX // ASSEMBLEE / NATIONALE / - / C.EN DESJOBERT.
Description revers : Légende circulaire et en 3 lignes horizontales dans une couronne de chêne.

Commentaire


Les carrés de cette médaille ont été réalisés en mai 1849 par Gayrard suite à un traité passé le 19 mai 1849 avec le questeur de l’Assemblée nationale pour la somme de 1800 francs (Launay, p. 216). Médaille attribuée en 1849 à Amédée Desjobert en tant que député de la Seine-Inférieure (Seine-Maritime). En 1830, il devint maire de Rieux et conseiller général de la Seine-Inférieure. Il fut élu député de l’Assemblée nationale sans discontinuité de 1833 à 1853. En 1834 il fonda la Société française pour l’abolition de l’esclavage. Député sous la IIe République, il se rallia à Louis-Napoléon Bonaparte après le coup d’État du 2 décembre 1851.

Historique


DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

(24/02/1848-2/12/1852)

Louis-Napoléon avait été élu le 10 décembre 1848 comme premier Président de la Seconde République. Il n'avait pas le droit de se représenter en 1852. Louis-Napoléon se décide à faire un coup d'État prévu pour le 2 décembre 1851, date anniversaire du couronnement de l'Aigle et commémoration de la bataille d'Austerlitz.
Le coup d'État est ratifié par un plébiscite le 21 décembre avec plus de 7,5 millions de OUI et seulement 640.000 NON. Victor Hugo s'exile dès le 12 décembre. L'année suivante, il publiera "Napoléon le Petit" ce qui vaudra à Louis-Napoléon devenu Napoléon III entre temps cette phrase célèbre : "Napoléon le Petit par Victor le Grand".

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com