Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_302951 - DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Les journées de juin 1848

DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Les journées de juin SUP
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 45.00 €
Type : Les journées de juin
Date : 1848
Métal : étain
Diamètre : 24 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 9,23 g.
Tranche : lisse
Poinçon : sans poinçon
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : INSURRECTION 23 JUIN 1848.

Revers


Titulature revers : DU PAIN OU LA MORT.
Description revers : quatre larmes au dessus de la légende.

Commentaire


Ce jeton en étain coulé est une production directe des insurgés combattant contre les forces républicaines bourgeoises.
Les journées de juin 1848 sont une insurrection populaire parisienne faisant suite à la fermeture des ateliers nationaux, trop coûteux aux yeux de l’État. Ces insurrections sont réprimés dans le sang (4000 morts) par le général Cavaignac, alors chef de l’exécutif.

Historique


DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

(24/02/1848-2/12/1852)

Lors de la révolution de février 1848, Louis-Philippe abdique en faveur de son petit-fils mais celui-ci n'est pas reconnu par les Chambres et, le 24 février, la République est proclamée par un décret du gouvernement provisoire à l'Hôtel de Ville par Ledru-Rollin et Lamartine. Un gouvernement provisoire est formé qui proclame la liberté du travail, la suppression de la peine de mort en matière politique, le suffrage universel. Les ateliers nationaux sont créés en mars 1848. Les élections législatives envoient à la Chambre une majorité de républicains modérés. Le comité exécutif constitue un gouvernement provisoire le 10 mai, formé de cinq membres : Arago, Garnier-Pagès, Lamartine, Ledru-Rollin, Marie. La fermeture des ateliers nationaux provoque des émeutes qui sont réprimées dans le sang par le général Cavaignac qui est nommé président du conseil. Les révoltés sont exécutés, emprisonnés, déportés. La constitution de la république est votée le 12 novembre. Louis-Napoléon Bonaparte est élu président de la république le 10 décembre 1848.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com