Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_466729 - DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Club de la Montagne

DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Club de la Montagne TTB+
75.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Club de la Montagne
Date : 1848
Métal : cuivre rouge
Diamètre : 33,5 mm
Poids : 19,91 g.
Tranche : lisse
Poinçon : sans poinçon
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Aspect hétérogène avec du rouge de frappe encore visible dans les motifs et légendes. Marques de coups et rayures dans les champs
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : RÉPUBLIQUE FRANCAISE.
Description avers : La Liberté debout tenant une pique surmontée d'un bonnet phrygien, appuyée sur un faisceau de licteur. Signature : DANIEL F. Etoile à l’exergue.

Revers


Titulature revers : CLUB DE LA MONTAGNE DE MONTMARTRE CHÂTEAU ROUGE (ROSE), (LÉGENDE CIRCULAIRE EXTÉRIEURE) // DONNANT LA MAIN / AUX PEUPLES DU GLOBE / LIBERTÉ ÉGALITÉ / FRATERNITÉ / 14 MARS 1848.
Description revers : Deux mains unies sous une colline, légende sur cinq lignes.

Commentaire


Au revers la colline symbolise la butte Montmartre, bastion des insurgés.

Historique


DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

(24/02/1848-2/12/1852)

Lors de la révolution de février 1848, Louis-Philippe abdique en faveur de son petit-fils mais celui-ci n'est pas reconnu par les Chambres et, le 24 février, la République est proclamée par un décret du gouvernement provisoire à l'Hôtel de Ville par Ledru-Rollin et Lamartine. Un gouvernement provisoire est formé qui proclame la liberté du travail, la suppression de la peine de mort en matière politique, le suffrage universel. Les ateliers nationaux sont créés en mars 1848. Les élections législatives envoient à la Chambre une majorité de républicains modérés. Le comité exécutif constitue un gouvernement provisoire le 10 mai, formé de cinq membres : Arago, Garnier-Pagès, Lamartine, Ledru-Rollin, Marie. La fermeture des ateliers nationaux provoque des émeutes qui sont réprimées dans le sang par le général Cavaignac qui est nommé président du conseil. Les révoltés sont exécutés, emprisonnés, déportés. La constitution de la république est votée le 12 novembre. Louis-Napoléon Bonaparte est élu président de la république le 10 décembre 1848.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x