Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v47_0088 - CORINTHIE - CORINTHE Statère

CORINTHIE - CORINTHE Statère TTB
MONNAIES 47 (2011)
Prix de départ : 950.00 €
Estimation : 1 500.00 €
Prix réalisé : 1 400.00 €
Nombres d'offres : 4
Offre maximum : 1 500.00 €
Type : Statère
Date : c. 545-500 AC.
Nom de l'atelier/ville : Corinthe, Corinthie
Métal : argent
Diamètre : 21,5 mm
Poids : 8,41 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large et ovale, légèrement irrégulier, parfaitement centré des deux côtés. Usure régulière avec un très joli style archaïque au droit. Très beau carré creux en forme de swastika. Patine gris foncé de collection ancienne
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection A. A. S.

Avers


Titulature avers : Q ARCHAÏQUE.
Description avers : Pégase volant à gauche, les ailes repliées, la bride sur le cou.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Carré creux quadripartite en forme de swastika.

Commentaire


Nous sommes en présence d’un type les plus anciens frappé en argent en Occident. Notre exemplaire est très proche des exemplaires Ravel 69 à 74 sans pouvoir établir de liaison de coin pertinente. Cependant notre exemplaire est très proche du coin de droit (A/55) et du coin de revers (R/ 52) pl. V.

Historique


CORINTHIE - CORINTHE

(Ve siècle avant J.-C.)

Corinthe devint l'une des plus importantes cités de Grèce en contrôlant militairement et économiquement l'Isthme du même nom. Fondée par les Éoliens, Corinthe se trouvait placée entre la Grèce centrale et le Péloponnèse. Elle est la mère patrie de nombreuses cités, colonies corinthiennes, dont Syracuse, Corcyre, Ambracie, Anactorium et Leucas. Pendant la Guerre du Péloponnèse (431-404 AC.) elle fut, avec Sparte, l'une des plus implacables ennemies d'Athènes. Corinthe réussit à maintenir son indépendance contre la domination étouffante des Macédoniens. À la fin du règne de Philippe II de Macédoine (359-336 AC.), elle s'allia à Athènes et Thèbes et fut vaincue à la bataille de Chéronée en 338 avant J.-C. Philippe lui maintint son autonomie. .

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com