+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_711293 - CONSTANTINOPLE Centenionalis ou nummus

CONSTANTINOPLE Centenionalis ou nummus TTB/TTB+
70.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Centenionalis ou nummus
Date : 336
Nom de l'atelier/ville : Trèves
Métal : cuivre
Diamètre : 15,5 mm
Axe des coins : 7 h.
Poids : 1,95 g.
Degré de rareté : R2
Officine : 2e
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie centrée. Très joli revers. Patine vert foncé
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CONSTAN-TINOPOLIS.
Description avers : Buste casqué, lauré et cuirassé de Constantinople à gauche, vu de trois quarts en avant, avec le sceptre sur l'épaule gauche (E*7).
Traduction avers : “Constantinopolis”, (de Constantinople).

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE// TRP.
Description revers : Victoria (la Victoire) debout de face tournée à gauche sur une proue de navire, les ailes déployées, tenant un sceptre transversal de la main droite et appuyée sur un bouclier de la main gauche.

Commentaire


Ce type semble bien appartenir au groupe frappé après la réduction du nummus au 1/192 L. en 336. Casque et couvre nuque lisses. Cuirasse cloutée. Ce type semble beaucoup plus rare que ne le laissent supposer les ouvrages généraux
.

Historique


CONSTANTINOPLE

(330-348)

Constantin, après la prise de Rome le 28 octobre 312, ne resta pas dans la capitale. Il se transporta en Arles qui faillit devenir la nouvelle capitale de l'Empire. Après 324 et la victoire sur Licinius, Constantin décida de construire une nouvelle capitale aux confins de l'Europe et de l'Asie, sur les bords du Bosphore, ressuscitant l'antique Byzance. Rome n'était déjà plus dans Rome et Constantinople n'était pas encore née. Constantin dédicace sa nouvelle capitale chrétienne en mai 330. Elle sera la nouvelle Rome. La vieille aristocratie sénatoriale ne lui pardonna jamais. La fin de Rome sinon de l'empire romain venait de commencer.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com