+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_283353 - CONSTANTIN II Centenionalis ou nummus

CONSTANTIN II Centenionalis ou nummus TB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 145.00 €
Type : Centenionalis ou nummus
Date : 321
Nom de l'atelier/ville : Lyon
Métal : cuivre
Diamètre : 19 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,45 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan épais à l’usure importante, mais lisible et identifiable. Portrait consulaire de Constantin II. Patine verte, piquée et corrodée
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection du baron L. Chaurand (Lyon) et du trésor de Chavannes (Drôme)

Avers


Titulature avers : CONSTANTINVS. IVN. COS. II.
Description avers : Buste consulaire de Constantin II César lauré à gauche, vu de trois quarts en avant, tenant le globe nicéphore de la main droite (H*6).
Traduction avers : “Constantinus Junior Consul Secundum”, (Constantin le Jeune Consul pour la deuxième fois).

Revers


Titulature revers : BEATA TRANQVILLITAS/ VO/TIS/ XX/ C|R// PLG.
Description revers : Globe posé sur un autel surmonté de trois étoiles.
Traduction revers : “Beata Tranquillitas/ Votis Vicennalia”, (L'Heureuse Tranquillité/ Vœux pour le vingtième anniversaire de règne).

Commentaire


Rubans de type 3. Beau buste consulaire. C’est le cinquième exemplaire recensé. Cet exemplaire est publié dans l’ouvrage de Pierre Bastien, (B. p. 153, n° 96, pl. VI).

Historique


CONSTANTIN II

(1/03/317-04/340) Flavius Claudius Julius Constantinus

César (1/03/317-9/09/337)

Né en février 317 d'après la chronologie la plus récente, Constantin le jeune reçut sur les monnaies le titre de césar comme son demi-frère Crispus et son cousin Licinius ainsi que le titre de prince de la jeunesse. Constantin II était le fils aîné de Constantin Ier et de Fausta. En septembre 337, il reçut la "pars occidentalis" de l'empire avec une sujétion sur son frère Constans, Constance II ayant la "pars orientalis". Très vite, Constantin et Constans se brouillèrent. L'aîné fut éliminé en avril 340.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com