+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_746033 - COMMODE Sesterce

COMMODE Sesterce TB+
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Sesterce
Date : 180
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : cuivre
Diamètre : 28 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 21,80 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire idéalement centré. Monnaie agréable à l’usure régulière. Patine verte

Avers


Titulature avers : M COMMODVS A-NTONINVS AVG.
Description avers : Tête laurée de Commode à droite (O*).
Traduction avers : "Marcus Commodus Antoninus Augustus", (Marc Commode Antonin auguste).

Revers


Titulature revers : [TR P V - IMPIIII COS III P P] //LIBERALITAS/ AVG.
Description revers : Commode assis à gauche sur une chaise curule placée sur une estrade avec le Préfet du Prétoire placé derrière lui ; devant Liberalitas (la Libéralité) debout à gauche, tenant une tessère de la main droite et une corne d’abondance à gauche ; en bas de l’estrade, un citoyen au pied d’une échelle s’apprêtant à recevoir.
Traduction revers : “Tribunicia Potestate quintum Imperator quartum Consul tertium Pater Patriæ/ Liberalitas Augusti”, (Revêtu de la cinquième puissance tribunitienne de la quatrième salutation impériale consul pour la troisième fois père de la patrie/ La Libéralité de l’auguste).

Commentaire


Scène du revers historiquement importante, la première pour Commode seul en tant qu’Auguste.

Historique


COMMODE

(166-31/12/192) Lucius Aurelius Commodus

Auguste (17/03/180-31/12/192)

Commode a succédé à son père Marc Aurèle, décédé à Vienne le 17 mars 180. Il s'empresse de conclure une trêve avec les tribus germaniques puis abandonne la vie publique. L'Empire est successivement gouverné par les préfets du Prétoire, Perennis de 182 à 185, Cléandre de 185 à 190, qui sont tous les deux assassinés. Paetus, le dernier, fera assassiner l'empereur afin de ne pas périr lui-même. Commode meurt étouffé dans la nuit du 31 décembre 192.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com