Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bpv_417373 - CLÉOPÂTRE VII et MARC ANTOINE Tétradrachme syro-phénicien

CLÉOPÂTRE VII et MARC ANTOINE Tétradrachme syro-phénicien B+/TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 750.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien
Date : 18-17 AC.
Nom de l'atelier/ville : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie
Métal : argent
Diamètre : 25 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 14,56 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan court à l’usure très importante, mais parfaitement identifiable au niveau des portraits de Cléopâtre et de Marc Antoine. Patine grise superficielle
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Buste de Cléopâtre vue de trois quart de face, portant une veste et un triple collier, l’un de grosses perles pendant, un autre ras du cou, peut-être de perles, un troisième bijou en forme de croissant de lune entre les deux. La coiffure, très complexe, intègre des nattes à ras, des perles en fin de nattes sur le devant, elles sont bien distinctes sur le front, un chignon bas et un diadème. Si l’on en juge par la position du collier de grosses perles, dont la boucle finale est bien juxtaposée entre les seins, ceux-ci étaient bien faits pour la main d’un honnête homme.
Légende avers : [BASILISSA KLEOPATRA QEA NEwTERA].
Traduction avers : Reine Cléopâtre, nouvelle divinité.

Revers


Description revers : Tête nue à droite de Marc-Antoine, les cheveux courts.
Légende revers : [ANTwNIOS] AUTOKRATvR TRITON TRIvN ANDRvN.
Traduction revers : Antoine Imperator pour la troisième fois, triumvir.

Commentaire


Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, cent huit exemplaires sont maintenant répertoriés et il faut noter que, sur ce total, quinze sont en musées ou collections publiques (Glasgow, British Museum (trois exemplaires), Paris (quatre exemplaires), ANS (trois exemplaires), Copenhague, Fitzwilliam, Munich et Yale).

Historique


CLÉOPÂTRE VII et MARC ANTOINE

(39-30 avant J.-C.)

Cléopâtre (69-30 AC.) est la fille de Ptolémée XII et de Cléopâtre VI. Elle succéda à son père en 51 avant J.-C. conjointement avec son frère et époux Ptolémée XIII (51-47 AC.). Pompée, après la défaite de Pharsale (48 AC.), essaya de trouver refuge en Égypte, mais fut assassiné à l'instigation de Ptolémée XIII. César arriva à Alexandrie, prit le parti de Cléopâtre contre son frère, (guerre d'Alexandrie), tomba sous le charme de la reine d'Égypte et en eut un fils, Césarion, le futur Ptolémée XV. Cléopâtre suivit le conquérant à Rome, mais retourna en Égypte après la mort de César en 44 avant J.-C. Elle subjugua ensuite Marc-Antoine, le lieutenant de César et le partenaire d'Octave et de Lépide dans le second Triumvirat. Elle en eut plusieurs enfants dont Ptolémée Philadelphe. La guerre devint inévitable entre Rome et l'Égypte dès la proclamation de la "donation d'Alexandrie" où Marc-Antoine projetait de rétablir la puissance lagide en Orient. Antoine et Cléopâtre furent vaincus à Actium en 31 avant J.-C. Antoine se suicida l'année suivante et Cléopâtre, pour ne pas figurer au Triomphe d'Octave, préféra se donner la mort à l'aide d'un aspic. Césarion fut mis à mort par Octave.
Vu de l'Orient, le couple Marc Antoine et Cléopâtre est mythique, comme le fut celui qu'elle forma avec César.
Héritière de la dynastie grecque tricentenaire des Ptolémées, fondée par le général d'Alexandre le Grand, elle suivit l'exemple de ses ancêtres en maintenant les traditions religieuses et politiques égyptiennes : pharaon est un dieu. Ceci fascina Marc Antoine, général romain assez rustique, qui se mit à rêver de régner, lui aussi, comme un dieu.
Seule cette conviction peut expliquer l'irresponsabilité politique et militaire dont il fit preuve en passant son temps en Orient : en fêtes, religieuses et profanes, puis en retour à Athènes où il recommença de cohabiter avec sa femme Fulvia.
Sa mort soudaine lui permit un accord avec Octave, un partage Est-Ouest de l'Empire, accord scellé par son mariage avec Octavie, la sœur d'Octave, en automne 40. Là encore son comportement est stupéfiant : il va abandonner sa femme et Athènes pour aller en Syrie soutenir des aventures militaires inconsistantes de son général Ventidius Bassus alors qu'Octave se fortifie pour, en 37, proposer à Cléopâtre de le rejoindre.
Autant Marc Antoine était irresponsable, autant Cléopâtre était reine. Son objectif de protéger Césarion, sa dynastie et son royaume lui fit accepter cette invitation, mais sous conditions.
Celles-ci, connues sous le nom de Pacte d'Antioche, étaient toutes à son avantage. Marc Antoine devait l'épouser sous la législation égyptienne, adopter Césarion et le tenir pour co-régent, et mettre ses forces au service de l'Égypte pour restaurer celle-ci dans ses frontières de l'époque du pharaon Amenophis III, donc avec Sinaï, Arabie, Palestine, toute la Phénicie sauf Tyr et Sidon, une partie de la Syrie et de la Cilicie. La seule obligation de Cléopâtre était de l'assister, surtout financièrement, ce qui était son intérêt évident. On peut penser que la frappes des tétradrachmes intervient à cette période.
Poursuivant ses chimères, Marc Antoine passa l'hiver 37 à Daphné, le faubourg des plaisirs d'Antioche, en préparant une guerre contre les Parthes et Cléopâtre, de nouveau enceinte, rentra à Alexandrie en avril 36. Leur combat et leur défaite contre Octave, puis leur suicide en 30, ne laissèrent pas de trace numismatique dans la série des tétradrachmes syro-phéniciens.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com