+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_445994 - CHARLES X Médaille pour l’Avènement de Charles X

CHARLES X Médaille pour l’Avènement de Charles X TTB+
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille pour l’Avènement de Charles X
Date : 1824
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : bronze
Diamètre : 32,8 mm
Poids : 21,75 g.
Tranche : lisse
Commentaires sur l'état de conservation :
Très belle médaille avec une agréable patine brune

Avers


Titulature avers : CHARLES X - ROI DE FRANCE .
Description avers : Tête de Charles X à gauche..

Revers


Titulature revers : VIVE LE ROI // FÉLICITATIONS RESPECTUEUSES / DES CHARBONNIERS DES PORTS / ET HALLES DE PARIS / A SA MAJESTÉ CHARLES X / POUR SON AVÈNEMENT / A LA COURONNE DE FRANCE / LE 16 7BRE 1824 // MR DELAVAU CONSEILLER D’ETAT / PREFET DE POLICE.
Description revers : Légende en 10 lignes.

Commentaire


Guy-Louis-Jean-Baptiste Delavau (1er juillet 1787, Doué-la-Fontaine - 9 mars 1874, château de Meslay), est un magistrat et haut fonctionnaire français. Fils d'Alexandre de Lavau, président en la Chambre des comptes de Bretagne, il fait son droit à Paris et s'installe comme avocat à Angers.
Affilié à aux Chevaliers de la Foi et à la Congrégation depuis 1807, Delavau entre dans la magistrature, devient conseiller à la cour royale de Paris le 18 septembre 1815. En 1820, il devient membre de la Chambre des vacations en 1820.
Il avait épousé en 1817 la fille de Charles-Marie d'Irumberry de Salaberry. Ils seront les parents de Henri Guy Delavau.
Le 20 décembre 1821, il est nommé préfet de police de Paris, poste qu'il assure jusqu'au 5 janvier 1828. Parallèlement, il est conseiller d'État en service extraordinaire de 1823 à 1828, année de son passage en service ordinaire.
Légitimiste, il est rayé du Conseil d'État par une ordonnance de Louis-Philippe Ier du 20 août 1830..

Historique


CHARLES X

(16/09/1824-2/08/1830)

Charles X, petit-fils de Louis XV et frère cadet de Louis XVI, est connu comme comte d'Artois. Il succède à Louis XVIII le 16 septembre 1824. Son règne démarre avec des mesures libérales sans suite. Charles X est le dernier roi sacré à Reims, le 29 mai 1825. Il laisse le gouvernement à Villèle qui prend des mesures réactionnaires comme la loi d'indemnisation des émigrés d'un milliard de francs-or ou le licenciement de la Garde nationale. Malgré la dissolution de la Chambre en 1821, l'opposition libérale est renforcée et, en janvier 1828, Villèle est remplacé par Martignac qui tente l'apaisement. Rapidement renvoyé en août 1829, Martignac est remplacé par un représentant des ultras, Polignac. Le roi dissout la Chambre le 16 mai 1830 mais la nouvelle chambre élue en juillet est de nouveau à majorité libérale. Charles X promulgue alors quatre ordonnances qui visent à limiter les pouvoirs et les libertés de la Chambre et tendent à suspendre la charte de 1814. Cela provoque la révolution des 27/29 juillet, plus connue sous l'appellation des "Trois Glorieuses". Le 2 août 1830, Charles X abdique en faveur de son petit-fils Henri V, après avoir nommé Louis-Philippe lieutenant général du royaume.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com