+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_442533 - CHARLES X Médaille d’Aaron avec l’arche de l’Alliance

CHARLES X Médaille d’Aaron avec l’arche de l’Alliance TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2018)
Prix : 90.00 €
Type : Médaille d’Aaron avec l’arche de l’Alliance
Date : 1827
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : bronze
Diamètre : 34 mm
Graveur : BARRE
Tranche : lisse + Paris 1827
Commentaires sur l'état de conservation :
Médaille intéressante avec une patine un peu hétérogène et de petits coups u droit comme au revers

Avers


Titulature avers : LÉGENDE HÉBRAÏQUE.
Description avers : Buste du grand prêtre Aaron de trois quarts à gauche.

Revers


Titulature revers : LÉGENDE HÉBRAÏQUE.
Description revers : Arche de l’Alliance, avec les deux chérubins sur le couvercle.

Commentaire


Médaille énigmatique, avec des légendes hébraïque, datée 1827 sur la tranche. D’après les exemplaires conservés au musée d’Art et d'Histoire du Judaïsme (MAHJ), il existerait trois types de droit différents ; un pour Aaron (avec l’Arche de l’Alliance au revers), un pour Moïse (avec les tables de la Loi au revers) et un pour David (avec une Lyre au revers).
Aaron est le premier grand prêtre d’Israël.

L’Arche d'Alliance est le coffre qui, selon la Bible, contient les tables de la Loi (Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï.
C'est un coffre oblong de bois recouvert d'or. Le propitiatoire surmonté de deux chérubins, qui en forme le couvercle, est considéré comme le trône, la résidence terrestre de YHWH (Jéhovah) (Exode 25:22). Lorsque le tabernacle fut terminé, l’arche fut mise dans le saint des saints, la partie la plus centrale du Temple de Salomon. (1 Rois 8:1-8)..

Historique


CHARLES X

(16/09/1824-2/08/1830)

Charles X, petit-fils de Louis XV et frère cadet de Louis XVI, est connu comme comte d'Artois. Il succède à Louis XVIII le 16 septembre 1824. Son règne démarre avec des mesures libérales sans suite. Charles X est le dernier roi sacré à Reims, le 29 mai 1825. Il laisse le gouvernement à Villèle qui prend des mesures réactionnaires comme la loi d'indemnisation des émigrés d'un milliard de francs-or ou le licenciement de la Garde nationale. Malgré la dissolution de la Chambre en 1821, l'opposition libérale est renforcée et, en janvier 1828, Villèle est remplacé par Martignac qui tente l'apaisement. Rapidement renvoyé en août 1829, Martignac est remplacé par un représentant des ultras, Polignac. Le roi dissout la Chambre le 16 mai 1830 mais la nouvelle chambre élue en juillet est de nouveau à majorité libérale. Charles X promulgue alors quatre ordonnances qui visent à limiter les pouvoirs et les libertés de la Chambre et tendent à suspendre la charte de 1814. Cela provoque la révolution des 27/29 juillet, plus connue sous l'appellation des "Trois Glorieuses". Le 2 août 1830, Charles X abdique en faveur de son petit-fils Henri V, après avoir nommé Louis-Philippe lieutenant général du royaume.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com