VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! - Cliquez ici pour en savoir plus. // Notre comptoir parisien est ouvert au click and collect.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bry_524742 - CHARLES IV LE BEL Maille blanche n.d.

CHARLES IV LE BEL Maille blanche n.d.  TB+
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Maille blanche
Date : 24/07/1326
Date : n.d.
Métal : argent
Titre en millième : 718 ‰
Diamètre : 22,5 mm
Axe des coins : 3 h.
Poids : 1,72 g.
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie frappée sur un flan irrégulier. Patine hétérogène avec des taches à l’avers et au revers. Présence de faiblesses de frappe
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection YLT

Avers


Titulature avers : + KAROLVS* RE.X. ; LÉGENDE EXTÉRIEURE : + BHDICTV: SIT: NOME: DNI: NRI, (PONCTUATION PAR TROIS POINTS SUPERPOSÉS).
Description avers : Croix.
Traduction avers : (Charles, roi ; béni soit le nom de notre Seigneur Dieu).

Revers


Titulature revers : + NRANCORVM*.
Description revers : Châtel tournois. Bordure extérieure de dix lis avec le lis supérieur accosté de deux points.
Traduction revers : (des Francs).

Commentaire


Cet exemplaire présente une variété dans sa légende du revers avec un N au lieu du F de FRANCORVM.

Historique


CHARLES IV LE BEL

(30/01/1322-01/02/1328)

Né à Clermont-sur-Oise en 1293, dernier des fils de Philippe le Bel, Charles IV succéda à son frère Philippe V le Long. Ce court règne est le prélude de la guerre de Cent Ans, troisième et dernier siècle de la longue lutte commencée au temps des premières croisades entre les Capétiens et les rois d'Angleterre successeurs du Conquérant. Les relations d'Édouard II avec les prédécesseurs de Charles avaient été plutôt cordiales. Mais, en 1322, le roi d'Angleterre fit difficulté pour prêter hommage à son nouveau suzerain pour l'Aquitaine et le Ponthieu. En 1323, Charles IV décida la construction d'une bastide à Saint-Sardos, dans l'Agenais, bourgade laissée à la France par le traité d'Amiens. Le sénéchal de Guyenne, Ralph Basset, fit mettre la ville à sac et pendre les officiers royaux. En réponse, le 1er juillet 1324, le roi de France prononçait la confiscation de la Guyenne et du Ponthieu. Charles de Valois occupa le duché, sauf Bordeaux et Bayonne. Après un premier accord qui faisait du futur Edouard III le duc d'Aquitaine, Charles IV occupa le Ponthieu et l'Aquitaine une seconde fois (1327). Le 31 mars 1327, un accord survint avec Isabelle de France, régente d'Angleterre : les possessions anglaises se réduisaient à une mince bande côtière entre Saintes et Bayonne. Charles IV mourut l'année suivante, sans héritier. Avec lui s'éteignait la ligne des Capétiens directs. La couronne passa à son plus proche parent mâle, Philippe, comte de Valois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com