+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bca_256455 - CHARLES II LE CHAUVE ET MONNAYAGE IMMOBILISÉ À SON NOM Denier

CHARLES II LE CHAUVE ET MONNAYAGE IMMOBILISÉ À SON NOM Denier TB
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier
Date : circa 864-980
Date : n.d.
Nom de l'atelier/ville : Tours
Métal : argent
Diamètre : 18,5 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 0,99 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce denier est frappé sur un flan large, irrégulier et décentré. Les champs et les légendes du droit sont peu visibles. Une patine grise le recouvre
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du Trésor de Fécamp

Avers


Titulature avers : + [CR.ATIA] D- REX.
Description avers : Monogramme carolin (KAROLVS).
Traduction avers : (Charles, roi par la grâce de Dieu).

Revers


Titulature revers : + TVRONES CIVI[TAS], (V ET R LIÉS, O LOSANGÉ).
Description revers : Croix.
Traduction revers : (Cité de Tours).

Commentaire


Poids léger.

Historique


CHARLES II LE CHAUVE ET MONNAYAGE IMMOBILISÉ À SON NOM

(843-06/10/877 et Xe siècle)

Charles est né à Francfort-sur-le-Main le 13 juin 823 et est le plus jeune fils de Louis le Pieux. La préférence que lui accorda son père sur ses aînés aboutit à de nombreux conflits. Il s'allia à son frère Louis le Germanique pour combattre leur frère aîné, Lothaire. Ce dernier fut défait le 25 juin 841 à côté d'Auxerre. En 843, avec le traité de Verdun, Charles et Louis se partagèrent l'Empire. Tous les pays situés à l'ouest de l'Escaut, de la Meuse, de la Saône et du Rhône revinrent à Charles. En 875, il se rendit en Italie où il se fit couronner empereur par le pape Jean VIII. Après la mort de son frère Louis le Germanique survenue le 28 juillet 876, Charles annexa ses territoires. Les neveux de Louis se révoltèrent contre l'autorité impériale et, le 8 octobre 876, Charles fut battu à Andernach. Cette défaite le força à reconnaître l'autorité et l'hérédité comtale. Il mourut à Avrieux, en Savoie, le 6 octobre 877.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x