VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_560280 - CHAMBRES DE COMMERCE Chambre de commerce de Toulouse (Napoléon III) n.d.

CHAMBRES DE COMMERCE Chambre de commerce de Toulouse (Napoléon III) SUP
500.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Chambre de commerce de Toulouse (Napoléon III)
Date : n.d.
Nom de l'atelier/ville : s.l.
Quantité frappée : 200
Métal : argent
Diamètre : 30,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 12,90 g.
Tranche : lisse
Poinçon : main ARGENT
Degré de rareté : INÉDIT

Avers


Titulature avers : NAPOLEON III EMPEREUR.
Description avers : Tête de Napoléon III nue à gauche, signature F. C..

Revers


Titulature revers : CHAMBRE DE COMMERCE DE TOULOUSE.
Description revers : Ancre dont l'axe est un caducée dans une couronne de vigne et de blé, signature CAQUE.

Commentaire


Il s’agit de la première fois que nous voyons cet exemplaire ! Ce jeton frappé à 200 exemplaires date de 1857 ou 1859. Pour information, les 200 exemplaires frappés se répartissent de la manière suivante : Première commande de 100 exemplaires du 30 avril 1857, puis une seconde commande du 1er janvier 1859 également de 100 nouveaux exemplaires. Ce jeton est bien confirmé. Un autre exemplaire est publié sur le site internet http://www.numismatique-31-81.com/Toulouse/Metal/Jetons/Jetons_de_presence/Chambre_Commerce_jetons.php.

Historique


CHAMBRES DE COMMERCE

La première chambre de commerce fut celle de Marseille créée à la fin du XVIe siècle. Pour Paris, les six corps des marchands et les juges-consuls avaient un rôle similaire à celui d'une chambre de commerce : une association de commerçants réunis pour délibérer sur les intérêts de leur ville ou de leur région et donner leur avis au gouvernement. Colbert les légalise en 1664 en instaurant que chaque place de commerce choisira deux d'entre eux pour les représenter. L'institution ne fut toutefois établie réellement que par l'arrêt du Conseil du 30 août 1701 et de nombreuses chambres de commerce apparaissent au XVIIIe siècle à Lyon, Rouen, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, etc..
La plus importante d'entre elles est Marseille qui avait des attributions dans tout le commerce du Levant et était du département des Affaires étrangères, les autres relevaient du Contrôle général des Finances. Supprimées par la Constituante en 1791, les chambres de commerce sont rétablies sous le Consulat. Depuis 1832, leur recrutement se fait par élections, elles sont devenues chambres de commerce et d'industrie depuis 1898, regroupées en 21 chambres régionales.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com