Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_242247 - CHAMBRES DE COMMERCE Chambre de commerce d’Angers n.d.

CHAMBRES DE COMMERCE Chambre de commerce d’Angers SPL
240.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Chambre de commerce d’Angers
Date : n.d.
Métal : argent
Diamètre : 31,5 mm
Tranche : lisse
Poinçon : Minerve
Degré de rareté : R2

Avers


Titulature avers : CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE D’ANGERS.
Description avers : Tentative de modernisation et d’adaptation des armoiries de la ville à la Chambre de Commerce avec un engranage, deux fleurs de lys,, un Mercure et une clé.

Revers


Description revers : Un poinçon à la tête de Minerve et un poinçon en losange.

Commentaire


Il s’agit d’un travail local, certainement réalisé par un orfèvre de la ville qui a utilisé des poinçons d’orfèvrerie et non des poinçons monétaires. Le poinçon à la tête de Minerve indique de l’argent à 900/1000, le losange doit porter les références du maître orfèvre. La surface a été traitée en rendu mat.

Historique


CHAMBRES DE COMMERCE

La première chambre de commerce fut celle de Marseille créée à la fin du XVIe siècle. Pour Paris, les six corps des marchands et les juges-consuls avaient un rôle similaire à celui d'une chambre de commerce : une association de commerçants réunis pour délibérer sur les intérêts de leur ville ou de leur région et donner leur avis au gouvernement. Colbert les légalise en 1664 en instaurant que chaque place de commerce choisira deux d'entre eux pour les représenter. L'institution ne fut toutefois établie réellement que par l'arrêt du Conseil du 30 août 1701 et de nombreuses chambres de commerce apparaissent au XVIIIe siècle à Lyon, Rouen, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, etc..
La plus importante d'entre elles est Marseille qui avait des attributions dans tout le commerce du Levant et était du département des Affaires étrangères, les autres relevaient du Contrôle général des Finances. Supprimées par la Constituante en 1791, les chambres de commerce sont rétablies sous le Consulat. Depuis 1832, leur recrutement se fait par élections, elles sont devenues chambres de commerce et d'industrie depuis 1898, regroupées en 21 chambres régionales.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x