+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v28_0783 - CHALON-SUR-SAÔNE (CABILONNUM) - Saône-et-Loire Triens à la tête de face

CHALON-SUR-SAÔNE (CABILONNUM) - Saône-et-Loire Triens à la tête de face TTB+
MONNAIES 28 (2007)
Prix de départ : 2 200.00 €
Estimation : 3 500.00 €
Prix réalisé : 2 523.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 4 750.00 €
Type : Triens à la tête de face
Date : (VIIe siècle)
Nom de l'atelier/ville : 71 - Chalon-sur-Saône
Métal : or
Diamètre : 13,2 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 1,09 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie bien frappée et d’un bon centrage. Légendes presque complètes, mais en bord de flan. Une légère faiblesse de frappe sur les parties gauches du droit et du revers. Une sorte de rayure dans le métal ou un défaut de laminage est à signaler au revers dans le champ
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : + CABIL - ONNO.
Description avers : Buste de face, barbu, sous une croisette.

Revers


Titulature revers : + ED-CDM VSIAS M.
Description revers : Croix latine sur deux degrés, accostée de CA, dans un diadème de perles.

Commentaire


Cette monnaie appartient au septième groupe du monnayage mérovingien attribué à Chalon-sur-Saône. La légende du revers est décrite ED-CDM USIAS ou USIAS M. + ED-CDM. Les deux exemplaires publiés par P. D’Amécourt en 1866 sont repris par Prou (n° 203-204) et par Belfort (n° 1249-1250).
Le monnayage de Cabilonnum est divisé en plusieurs groupes. Pour le septième groupe, plusieurs monétaires sont connus ; AVSTADIVS, ABBO, ...ORTVNVS, ALASIVS, MAGNOALDVS, JACOTE D-IC et ED-CDM VSIAS. Pour ce dernier, les deux monnaies reprises par Ponton d’Amécourt (et certainement l’exemplaire proposé ici) sont issues des mêmes coins. Selon P. D’Amécourt, «cette curieuse légende étant terminée par M, il faut bien y chercher un nom de monétaire ; le seul qui paraisse possible serait Usias, équivalent de Osias, vocable aussi extraordinaire que le Iaco inscrit sur le n° 129 ; ces deux noms, de même que le Iuse de Mâcon, qui me paraît être l’équivalent de Iose, ou Joseph, semble indiquer que la profession du monétaire était quelquefois exercée par des Juifs (...)». La première partie de la légende du revers, ED-CDM, est énigmatique et P. D’Amécourt ne s’est pas risqué à en tenter l’interprétation (cf. p. 76).

Historique


CHALON - SUR - SAÔNE (CABILONNUM)

(VIIe siècle)

Le royaume burgonde fut annexé au royaume Franc après la victoire d'Autun en 534. La Bourgogne possède un monarque indépendant jusqu'en 613 à la mort de Thierry II. Après l'assassinat de Sigebert II en 613 par Clotaire II, la Bourgogne est agrégée au royaume de Neustrie. Saint-Léger, évêque d'Autun (616-678), fut maire du Palais. Le gouvernement royal est assuré par le palais qui est plus une institution qu'un lieu. Il y a trois capitales : Paris (Neustrie), Metz (Austrasie) et Chalon-sur-Saône (Bourgogne). Il y a toujours un palais qui continue de fonctionner après que Clotaire II ait rétabli l'unité. Le palais est un symbole de l'autonomie du royaume. Clotaire II gouverne à partir de Paris mais il y a toujours un palais à Metz et à Chalon. Le monnayage d'or de Chalon-sur-Saône fut certainement le plus abondant de l'époque mérovingienne.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com